16.05.2017, 00:01  

Ce qu’il faut savoir sur Cannes

Abonnés
chargement
Cannes s’apprête une nouvelle fois à devenir la capitale mondiale du 7e art.
Par olivier wyser

Vedettes par dizaines, photographes par centaines et cinéphiles par milliers: le Festival de Cannes débute demain! L’incontournable rendez-vous du 7e art fête en outre cette année un anniversaire rond, celui de sa 70e édition. Acteurs, réalisateurs, scénaristes, producteurs mais aussi starlettes et autres frimeurs en tous genres convergent sur la Croisette pour un marathon cinématographique de quinze jours....

Vedettes par dizaines, photographes par centaines et cinéphiles par milliers: le Festival de Cannes débute demain! L’incontournable rendez-vous du 7e art fête en outre cette année un anniversaire rond, celui de sa 70e édition. Acteurs, réalisateurs, scénaristes, producteurs mais aussi starlettes et autres frimeurs en tous genres convergent sur la Croisette pour un marathon cinématographique de quinze jours. L’essentiel en quelques séquences.

La Compétition

Dix-huit films se disputeront cette année la Palme d’or. On y retrouve quelques habitués comme l’Autrichien Michael Haneke, déjà sacré à Cannes avec «Le ruban blanc» (2009) et «Amour» (2012), ou les Américains Sofia Coppola et Todd Haynes. Quatre films sont signés par des réalisateurs français: «120 battements par minute», de Robin Campillo, «Le redoutable», de Michel Hazanavicius, «Rodin» de Jacques Doillon et «L’amant double», de François Ozon. Hors compétition, on peut notamment relever la présence de Roman Polanski avec son film «D’après une histoire vraie» et celle du réalisateur japonais déjanté et controversé Takashi Miike avec son dernier film d’action «Blade of the Immortal».

Derrière le célèbre réalisateur espagnol Pedro Almodovar, qui présidera le jury, on trouvera de nombreuses personnalités incontournables du 7e art. Seront présents sur les marches du Palais des festivals la réalisatrice allemande Maren Ade, l’actrice française Agnès Jaoui, l’actrice chinoise Fan Bingbing, l’actrice américaine Jessica Chastain, l’acteur américain Will Smith, le réalisateur sud-coréen Park Chan-Wook, le réalisateur italien Paolo Sorrentino et le compositeur français Gabriel Yared.

La cérémonie

Chat échaudé craint l’eau froide. Pour présider la cérémonie d’ouverture de la 70e édition, les organisateurs ont fait un choix glamour et surtout prudent en choisissant l’actrice italienne Monica Bellucci. L’année précédente, le maître de cérémonie, le comédien et humoriste Laurent Lafitte, avait jeté un froid glacial dans les travées du Palais des festivals et des congrès en lançant une vanne à Woody Allen, sur fond d’affaire Roman Polanski: «Ces dernières années, vous avez beaucoup tourné en Europe alors que vous n’êtes même pas condamné pour viol aux Etats-Unis.» Oups.

L’actrice australienne Nicole Kidman risque de prendre racine sur le tapis rouge cannois cette année avec pas moins de quatre œuvres présentées lors du festival, dont deux en compétition officielle: «Les proies», de Sofia Coppola et «The Killing of a Sacred Deer», de Yorgos Lanthimos. Parmi les autres étoiles attendues, on peut citer dans le désordre Robert Pattinson, Kristen Stewart, le revenant Joaquin Phœnix, Kirsten Dunst, Colin Farrell ou encore Julian Moore. Côté vedettes françaises on annonce la venue d’Isabelle Huppert, Vincent Lindon, Marion Cotillard, Mathieu Amalric ou encore celle de Jean-Louis Trintignant.

Jusqu’à présent, le Festival de Cannes a toujours résisté aux sirènes des séries télévisées, au contraire d’autres festivals de renom comme ceux de Berlin ou de Toronto. Mais cette année, Cannes ne pouvait ignorer les productions de deux de ses réalisateurs chouchous: David Lynch et Jane Campion, tous deux Palme d’or, respectivement en 1989 avec «Wild at Heart» et en 1993 avec «La leçon de piano». Les nouvelles saisons de «Top of the Lake», signée Campion, et de «Twin Peaks» de Lynch seront donc diffusées en avant-première sur la Croisette. La deuxième saison de «Top of the Lake», sous-titrée «China Girl», met en scène Nicole Kidman et Elisabeth Moss. Quant à la très attendue troisième saison de «Twin Peaks», elle verra l’agent Dale Cooper (Kyle MacLachlan) reprendre l’enquête qu’il avait abandonnée en 1991.

La surprise

Première sur la Croisette: Netflix, le site internet américain proposant un flux continu de séries et de films, présentera deux longs-métrages distribués sur sa plateforme dans la sélection officielle du festival. «Okaj», du réalisateur sud-coréen Bong Joon-Ho, connu pour son impressionnant film de monstres «The Host», et «The Meyerhowitz Stories», de l’Américain Noah Baumbach, font partie des 18 films en lice pour la Palme d’or. Netflix entre ainsi par la grande porte dans le monde parfois très exclusif des festivals. Dans un communiqué, le directeur des contenus de Netflix, Ted Sarandos, «remercie l’engagement du festival» et se dit «très honoré de pouvoir présenter deux films très attendus». Reste que la situation pourrait faire grincer quelques dents du côté des exploitants indépendants puisque ces deux films ont très peu de chances de sortir un jour dans les salles obscures. La liberté


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top