12.04.2017, 00:01  

Mineur, l’incendiaire est lié au Centre forestier

chargement
L’atelier et le bureau du Centre forestier, ravagés par les flammes.

L’incendie qui a ravagé tôt lundi matin les centres forestiers et collecteurs d’animaux morts à Montmollin a été allumé par un mineur. Domicilié dans la région, il «est en lien avec le Centre forestier», se borne à dire la juge en charge de l’enquête, invoquant la protection accrue de la personnalité des mineurs. «Ce jeune, qui a agi seul, a donné aux enquêteurs des explications détaillées sur le déroulement des événements et ses motivations.»

Combustible sur place

Comme annoncé dans notre édition d’hier, le jeune a pu être rapidement appréhendé. «L’interpellation a eu lieu à son domicile et il a été soigné pour des brûlures superficielles», précise la juge Nathalie Kocherhans. Pour bouter le feu, le mineur a utilisé du combustible qui se trouvait sur place.

L’incendiaire est sous le coup d’une enquête pénale, mais il n’a pas été placé en détention provisoire. Car les conditions pour les mineurs «sont très restrictives, et il n’y a pas eu mise en danger de la vie d’autrui». Par ailleurs, «à l’heure actuelle, l’enquête n’a pas permis de mettre cet incendie en lien avec d’éventuels autres cas survenus dans la région».

L’incendie intentionnel est puni d’une peine privative de liberté d’un an au minimum, avec ou sans sursis. La peine peut toutefois être réduite pour les mineurs. Pour ceux-ci, la justice est rendue à huis clos. Le verdict ne sera donc pas forcément connu du public. fme


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top