15.04.2017, 12:26

Raymond Clottu, exclu de l'UDC neuchâteloise pour ne pas avoir payé ses cotisations

chargement
La section UDC du Locle a fait savoir à Raymond Clottu, via un courrier envoyé jeudi, qu'il était exclu du parti.

 15.04.2017, 12:26 Raymond Clottu, exclu de l'UDC neuchâteloise pour ne pas avoir payé ses cotisations

Politique Raymond Clottu a été exclu de l'UDC neuchâteloise! Ce samedi, le conseiller national a fait savoir dans un communiqué que son parti l'a renvoyé car il n'a pas payé ses cotisations et qu'il s'est montré critique face à la direction.

La débandade continue au sein de l'UDC neuchâteloise. Après la démission d'Yvan Perrin à la présidence du parti, suivie de celle de Xavier Challandes, voici l'exclusion de Raymond Clottu. Jeudi, le conseiller national a reçu un courrier de la section du Locle, l’informant qu'il était renvoyé pour ne pas avoir payé ses cotisations et avoir critiqué la direction du parti à la suite de "la déroute vécue lors des élections cantonales", a-t-il fait savoir ce samedi dans un communiqué.

"Choqué", Raymond Clottu considère que cette décision a été prise "en violation des règles de procédure prévalant en la matière, droit d’être entendu notamment", et qu’elle est "erronée sur le fond". Il décide toutefois de ne pas recourir contre celle-ci.

"Problèmes avec la comptabilité du parti"

Depuis plusieurs mois, des membres de l’UDC neuchâteloise avaient fait part à Raymond Clottu de problèmes en lien avec "le fonctionnement du secrétariat administratif et la comptabilité du parti". Notamment en rapport à l'encaissement des cotisations. "Le secrétariat de l’UDC a d’ailleurs admis l’existence de ces problèmes et un membre a accepté de remettre la comptabilité à jour. Il a toutefois, à ma connaissance, mis un terme à son mandat", relève le conseiller national.

"En ce qui me concerne, j’ai informé oralement fin novembre 2016 et par écrit le 13 février 2017 à la présidence du parti que je suspendais le versement de mes cotisations jusqu’à ce que la situation financière du parti soit éclaircie. A noter que je n’ai, à ce jour, toujours pas reçu de facture pour ma cotisation d’élu fédéral...", note Raymond Clottu.

"Le mélodrame Perrin"

"Je ne vais pas verser 5000 francs dans un panier percé. On ne peut pas demander aux autres d'avoir de la rigueur et ne pas en faire preuve soi-même", poursuit l'ex-UDC. A ses yeux, au sein du parti de droite dure, c'est un peu "faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais." Par ailleurs, Raymond Clottu mentionne "le mélodrame Perrin", à l'origine des difficultés de l'UDC neuchâteloise.

Quant à son siège au Conseil national, Raymond Clottu ne voit pas d'inconvénient à poursuivre sa fonction. "Il faudra voir avec l'UDC suisse si elle m'accepte." Sinon, il siègera "en tant qu'indépendant".

Intégralité de la réaction de Raymond Clottu à découvrir dans nos éditions payantes de mardi.

 

COMMUNIQUÉ

Top