15.04.2017, 11:52  

Les jeunes autonomistes veulent faire la fête le 18 juin à Moutier

chargement
En novembre 2013, des militants jurassiens devant leur stamm à Moutier  chantaient déjà, MAIS C'éTAIT pour protester contre la parade en voiture de militants pro-bernois lors de la votation sur l'avenir de la région jurassienne.

Question jurassienne - Encore Bernois, les jeunes autonomistes de Moutier veulent pouvoir faire la fête toute la nuit si la Ville choisit de rejoindre le canton Jura. Le parti Le Rauraque demande aux autorités de prendre des mesures pour permettre aux restaurants de prolonger leurs heures d'ouverture.

Dans son intervention déposée au Conseil de Ville, Le Rauraque estime évident qu'en cas de oui le 18 juin, la cité prévôtoise sera "plongée dans une folle ambiance festive qui rappellera aux plus anciens le 23 juin ou un samedi de braderie". Un peu provocateur, il propose aux opposants à venir partager le verre de l'amitié.
Le parti demande au Conseil municipal de faire toutes les démarches nécessaires pour donner l'opportunité aux restaurateurs de Moutier de laisser leur établissement ouvert aussi longtemps que possible la nuit du 18 au 19 juin en cas de oui. L'objectif des autonomistes est de diffuser une image festive et positive au reste de la Suisse.
Pour les jeunes autonomistes, pas de doute, ce sont les Jurassiens qui sortent et font vivre Moutier. Les mouvements qui plaident en faveur du maintien de la cité prévôtoise et ses 7700 habitants dans le canton de Berne n'ont pas encore lancé une telle démarche.

 

ATS

À lire aussi...

Question jurassienneMoutier: le parlement adopte le message adressé au corps électoralMoutier: le parlement adopte le message adressé au corps électoral

ChancellerieJura: Jean-Christophe Kübler démissioneJura: Jean-Christophe Kübler démissione

Question jurassienneVote sur Moutier: la venue du ministre jurassien Charles Juillard dénoncée comme une ingérence dans la campagneVote sur Moutier: la venue du ministre jurassien Charles Juillard dénoncée comme une ingérence dans la campagne

Top