21.04.2017, 00:01  

«Mensonges» ou «loi du silence», qui dit vrai?

Abonnés
chargement

 21.04.2017, 00:01   «Mensonges» ou «loi du silence», qui dit vrai?

Par MBA - DST

L’UDC du Jura bernois – et celle de Moutier en première ligne – se lance dans la bataille en faveur du non le 18 juin. Avec une affiche au ton provocateur. Assumée à 100%. «Faire polémique est parfois nécessaire», note Manfred Bühler, secrétaire de l’UDC JB et conseiller national....

L’UDC du Jura bernois – et celle de Moutier en première ligne – se lance dans la bataille en faveur du non le 18 juin. Avec une affiche au ton provocateur. Assumée à 100%. «Faire polémique est parfois nécessaire», note Manfred Bühler, secrétaire de l’UDC JB et conseiller national. «Il faut y voir un peu de second degré», note toutefois le président de l’UDC JB Patrick Tobler, par ailleurs conseiller de ville prévôtois.

D’un côté de l’affiche, un Jura bernois verdoyant et prospère; de l’autre, un canton du Jura grisâtre et quelques rongeurs (des souris et non des rats, selon l’UDC). Et, surtout, des mains jurassiennes voulant s’emparer de Moutier, avec le slogan «Non à l’omerta, non au Jura».

L’UDC estime que l’attrait du canton du Jura pour Moutier n’est que financier, citant plusieurs chiffres (déficit cantonal, péréquation financière fédérale par habitant ou indice de ressources). Mais ce qui dérange surtout l’UDC JB, «c’est le silence assourdissant qui entoure ces réalités (réd: économiques) que pratiquement aucun acteur de la campagne ne relaie sérieusement».

Selon Marc Tobler, il règne une loi du silence. Dans le canton du Jura notamment, où personne n’exprime ses craintes quant à l’arrivée de Moutier.

Contrevérités bernoises

Du côté autonomiste, justement, l’affiche a passablement été commentée sur les réseaux sociaux hier. Le ministre jurassien Charles Juillard a partagé un message stipulant «qu’il serait indécent de donner la victoire aux faiseurs de haine». Porte-parole du comité Moutier ville jurassienne, Valentin Zuber a, lui, jugé que «l’allusion aux rats est une référence abjecte, intolérable, honteuse».

Un comité qui s’est, hier également, fendu d’un communiqué accusateur. «La propagande probernoise déferle sur Moutier et, avec elle, les mensonges dont se nourrissent leurs auteurs. Le ‘quiz’ distribué ces jours en tout-ménage est truffé de contrevérités. On n’a jamais rien vu d’aussi pitoyable.»

Selon Moutier ville jurassienne, les Prévôtois auront un poids politique jusqu’à 15 fois supérieur au nord et les services de l’Etat jurassien viendront s’installer à Moutier. Moins d’impôts et la manne issue de la péréquation financière complètent les arguments. MBA - DST


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top