13.07.2017, 00:01  

«Nous ne nous mêlerons pas des scrutins»

Abonnés
chargement
Marcel Winistoerfer,  maire de Moutier.

 13.07.2017, 00:01   «Nous ne nous mêlerons pas des scrutins»

Par MHO

MOUTIER - Le maire s’exprime sur les recours, le 18 juin, Belprahon et Sorvilier.

«C’est la première fois que je serai confronté à une procédure judiciaire.» Les recours qui émanent des déçus du résultat du 18 juin ne troublent pas le sommeil du maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, comme il l’a fait remarquer hier matin aux médias lors du traditionnel point presse du...

«C’est la première fois que je serai confronté à une procédure judiciaire.» Les recours qui émanent des déçus du résultat du 18 juin ne troublent pas le sommeil du maire de Moutier, Marcel Winistoerfer, comme il l’a fait remarquer hier matin aux médias lors du traditionnel point presse du Conseil municipal. Difficile, pour le maire, de ne pas y évoquer le scrutin du 18 juin, les recours, ainsi que le futur transfert de Moutier vers le canton du Jura.

Les recours qui, pour deux d’entre eux, concernant directement le maire, à qui l’on reproche d’avoir pris la plume pour s’adresser à ses collègues enseignants ou pour la teneur de son éditorial dans le journal «Moutier.ch». «Il n’y avait pourtant rien de nouveau dans mes messages, ils étaient conséquents avec ce que j’ai toujours pu dire jusque-là», se défend-il.

Qu’on puisse s’y préparer

Par contre, Marcel Winistoerfer souligne «la volonté d’aller de l’avant du gouvernement bernois», notamment par la création de son groupe de travail devant réfléchir au transfert de l’administration décentralisée bernoise présente en Prévôté. Seul souhait affiché de l’édile: que les autorités bernoises entrent en discussion avec le Conseil municipal de Moutier avant d’acter une décision, pour une question de transparence. Afin qu’on puisse s’y préparer. «Que la transition se fasse dans les meilleures conditions», précise le maire. Pour ce qui est du transfert de Moutier, Marcel Winistoerfer mentionne que «c’est plutôt le canton du Jura qui va prendre l’affaire en mains», et qu’on s’y mettra sérieusement après les vacances.

Après les vacances, justement, se dérouleront les votes communalistes de Sorvilier et Belprahon. «Nous n’avons pas l’intention de nous mêler des scrutins de ces communes», assure le maire. «Nous pourrons répondre à leurs questions s’il y a une envie de leur part.»MHO


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top