15.07.2017, 00:01  

Gros intérêt pour les futurs logements des Forges

Abonnés
chargement
Le chantier des Forges avance comme prévu.

 15.07.2017, 00:01   Gros intérêt pour les futurs logements des Forges

Par vco

LA CHAUX-DE-FONDS - Le chantier avance presque comme prévu: il a fallu renforcer les talus.

Le chantier des Forges, à la place de l’ancienne chapelle, avance bien à La Chaux-de-Fonds. Devisés à 23 millions de francs, les travaux ont commencé en novembre dernier et devraient, si tout se déroule comme prévu, s’achever à la toute fin de l’automne 2018, voire au printemps 2019,...

Le chantier des Forges, à la place de l’ancienne chapelle, avance bien à La Chaux-de-Fonds. Devisés à 23 millions de francs, les travaux ont commencé en novembre dernier et devraient, si tout se déroule comme prévu, s’achever à la toute fin de l’automne 2018, voire au printemps 2019, avec la création de deux immeubles, l’un de 51 appartements pour les seniors, l’autre de 31 pour les familles.

Intérêt «énorme»

Selon Patrice Pasquier, courtier à la gérance Naef et qui pilote le projet pour les deux maîtres d’ouvrage (la fondation Rencontre et la coopérative Corad), les futurs appartements suscitent «énormément d’intérêt. Nous avons reçu plus de 35 demandes pour le bâtiment A, celui destiné aux personnes âgées.»

Les ouvriers sont en train de couler les premières dalles du futur parking. «Le gros œuvre avance presque comme prévu. Les deux immeubles devraient être hors d’eau ce printemps. Nous espérions que l’un des deux le soit déjà d’ici la fin de l’année, mais ce sera un peu juste», estime Philippe Langel, l’auteur du projet et directeur des travaux.

Il a fallu renforcer les talus

La faute aux «mesures confortatives» qu’il a fallu prendre ce printemps pour les talus nord et est du site. Dirigés par un géologue, ces travaux imprévus ont permis la pose d’une «paroi cloutée», histoire que les talus ne dégringolent pas sous la pression conjuguée «des immeubles, des routes et des conditions météo».

Le temps, c’est de l’argent

La question qui se pose aujourd’hui aux constructeurs, c’est de savoir s’il faut engendrer un léger surcoût en fermant quelques dalles, pour assurer l’étanchéité et entamer des travaux techniques dans le parking durant l’hiver, ou s’il est préférable d’attendre que la neige s’en aille. «J’aurai la réponse en septembre, pas avant», déclare Patrice Pasquier. C’est bien connu sur les chantiers: le temps, c’est de l’argent. vco


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top