20.04.2017, 00:01  

Un retour qui rime avec amour

chargement
Sarclo remonte sur scène en compagnie de son fils Albert Chinet et de François Pierron (de gauche  à droite).

CHANSON - Sarclo retrouve le public sur la scène de la Grange.

Cela faisait un bon bout de temps que l’on n’avait plus vu Sarclo sur scène, une guitare à la main. Or voici que le grand absent signe son retour en tant que chanteur, et qu’il fera même escale demain soir à la Grange au Locle. Qu’on se le dise!

Mais où était donc passé le Genevois tressant comme nul autre tendresses et cochoncetés? A Montreuil, en banlieue parisienne, où il a acheté une friche industrielle. Pendant cinq ans, avec une poignée d’amis, il a œuvré à la construction d’un théâtre et de dix logements collectifs destinés aux artistes. Un «beau lieu culturel alternatif, indépendant», selon ses dires. Nom de baptême, la pension Thénardier... Apparemment, Sarclo n’a rien perdu de son mordant...

Truelle déposée, loin des gravats, Sarclo vient nous rappeler, en une suite de ballades et de rock acoustiques, que «L’amour n’est pas une sinécure», titre de cette nouvelle tournée. Et quand on le partage à trois, en l’occurrence avec le contrebassiste François Pierron et le batteur et chanteur Albert Chinet, qui n’est autre que son propre fils? dbo

Le Locle, la Grange, vendredi 21 avril à 20h30.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top