16.05.2017, 00:01  

Un musée à l’abandon, plein de surprises

Abonnés
chargement
Teresa Larraga voguera sur les notes de la musique espagnole des 19e et 20e siècles.

Dans son nouveau spectacle, le théâtre Frenesi a choisi de se faufiler dans les partitions de la musique espagnole des 19e et 20e siècles. A découvrir dès demain au théâtre du Concert à Neuchâtel, «Olé!» se profile comme un hommage et, un peu, comme une réhabilitation: d’une étonnante richesse, cette musique est en effet restée relativement méconnue hors...

Dans son nouveau spectacle, le théâtre Frenesi a choisi de se faufiler dans les partitions de la musique espagnole des 19e et 20e siècles. A découvrir dès demain au théâtre du Concert à Neuchâtel, «Olé!» se profile comme un hommage et, un peu, comme une réhabilitation: d’une étonnante richesse, cette musique est en effet restée relativement méconnue hors de sa terre d’origine. Et ce en dépit du fait qu’elle ait inspiré de nombreux compositeurs français, et non des moindres, tels que Bizet, Saint-Saëns, Debussy et Ravel...

Pivot de ce spectacle conçu par Teresa Larraga, la musique s’agrippe néanmoins à un mince fil dramaturgique: nous voici dans un musée laissé à l’abandon, un lieu de mémoire où sommeillent des partitions, des instruments de musique, des objets aussi élémentaires qu’une chaise ou qu’une lampe... Dans cet univers contemporain mais légèrement décalé, deux personnages – ils restent indéfinis – racontent, se transforment, font leur miel de plusieurs instruments pour écumer deux siècles de l’histoire espagnole.

«Nous invitons le spectateur à entrer dans un univers très particulier; un univers onirique, évocateur», explique la comédienne et cantatrice Teresa Larraga, qui partage l’affiche avec le pianiste Evan Métral. Faisant fi de la chronologie, le duo a créé une structure musicale dans laquelle «il se sentait bien à l’aise». Joaquin Turina, Enrique Granados, Manuel de Falla, Sebastian Yradier, Jesus Guridi, entre autres, figurent parmi les élus. «On aimait ces morceaux, et ils nous ont permis de construire d’autres ponts, vers la mémoire de la musique espagnole, vers une mémoire quelquefois plus universelle, quelquefois plus personnelle.» dbo

INFO +

Neuchâtel, théâtre du Concert, du 17 au 21 mai, me, je, ve, sa à 20h30, di à 17h; avant-première gratuite ce soir à 20h30. www.maisonduconcert.ch.

Rés: 032 724 21 22.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top