21.03.2017, 01:34

Vers un nouveau rêve stellaire

Abonnés
chargement
SolarStratos: s’approcher  des étoiles à l’aide du soleil..

 21.03.2017, 01:34 Vers un nouveau rêve stellaire

SOLARSTRATOS Derniers préparatifs pour l’avion solaire.

Les heures qui tournent s’approchent d’un moment historique pour SolarStratos. L’avion solaire que veut mener Raphaël Domjan jusqu’aux confins de la stratosphère est bientôt prêt pour effectuer ses premiers tours de roues sur l’aérodrome de Payerne. Après trois ans de préparatifs, l’assemblage des différentes structures du biplace solaire est terminé: le fuselage en fibre en carbone est revenu...

Les heures qui tournent s’approchent d’un moment historique pour SolarStratos. L’avion solaire que veut mener Raphaël Domjan jusqu’aux confins de la stratosphère est bientôt prêt pour effectuer ses premiers tours de roues sur l’aérodrome de Payerne. Après trois ans de préparatifs, l’assemblage des différentes structures du biplace solaire est terminé: le fuselage en fibre en carbone est revenu d’Allemagne. A Neuchâtel, les ailes et les plans stabilisateurs recevaient les modules photovoltaïques.

L’engin conçu par Raphaël Domjan pour relever le défi SolarStratos est bien plus modeste que le gigantesque Solar Impulse de ses amis Piccard et Borschberg. Poids plume lui aussi avec ses 450 kilos, SolarStratos ne présente que 24m50 d’envergure et ferait davantage penser à une libellule qu’à un albatros.

Gavé d’énergie solaire, l’avion expérimental doit propulser son pilote à plus de 24 000 mètres d’altitude. Une nouvelle première mondiale pour l’éco-explorateur neuchâtelois, puisqu’aucun avion classique n’a jamais pu réaliser cette prouesse. A l’avenir, Raphaël Domjan promet à qui l’accompagnera, là-haut, de contempler les étoiles et la courbure de la terre d’un seul coup d’œil.

L’actualité est plus terre à terre. Le pilote d’essais officiel Klaus Plasa est à disposition des experts de l’Office fédéral de l’aviation civile, qui délivre les autorisations de prendre les airs. Les prévisions les plus optimistes tablaient sur cette semaine pour les premiers vols – des sauts de puce, en fait. Ce sera plutôt pour la suivante, en fonction des tests de roulage de SolarStratos. Car un pionnier ne peut confier à la fortune. ste


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top