18.03.2017, 00:01  

Baptême de Petzi, taureau promis au meilleur lutteur

chargement
1/6  

Hier matin, Petzi était la star. Ce taureau d’une année qui pèse près d’une demi-tonne fera le bonheur du vainqueur de la 99e Fête cantonale neuchâteloise de lutte suisse. L’événement se tiendra les 10 et 11 juin, à la place de la future arène, derrière l’hôtel de La Vue-des-Alpes. Le bovin a été baptisé à la sciure par la Vaudruzienne Océane Evard, ancienne championne de gym aux agrès. Elle a d’ailleurs prononcé un bref discours en l’honneur de l’animal. Sur le ton de l’humour, elle lui a conseillé de ne pas faire «le bœuf dans l’arène».

Le baptême s’est déroulé en présence de l’éleveur du taureau Eric Dubois, de La Sagne, du groupe d’amis donateur du bovin les Petz et du comité organisateur, le club de lutte des Montagnes neuchâteloises. Les lutteurs qui participeront à la compétition, le Vaudruzien Samuel Dind et le Chaux-de-Fonnier Virgile Taillard, avaient aussi répondu présents. Ils s’affronteront sur la sciure avec des lutteurs de toute la Suisse romande.

Samuel Dind défendra son titre

Président du Club de lutte des Montagnes neuchâteloises, François Kaufmann a signalé que 200 juniors vont combattre le samedi 10 juin, et cent seniors actifs combattront le dimanche 11 juin. «Je ferai de mon mieux pour défendre le titre», relève Samuel Dind, qui avait remporté la première place lors de la dernière édition de la Fête cantonale de lutte suisse, qui s’était tenue à Couvet.

Président du comité d’organisation et conseiller communal de Val-de-Ruz, Christian Hostettler a fait savoir que «l’arène va être réaménagée. On espère accueillir 2000 spectateurs!» L’édile a également remercié les Petz. «Nous avons la chance qu’ils offrent le taureau». D’où le nom de l’animal, qui devrait atteindre une tonne à l’âge adulte.

Il est en effet coutumier que le vainqueur d’une fête de cette envergure soit récompensé par un prix vivant. Le bovin pourra être admiré par les lutteurs et les spectateurs lors de la manifestation.

Président des Petz, Olivier Brulhart a rappelé que le groupe d’amis a été fondé il y a 30 ans au Locle dans l’idée d’aider la jeunesse, les personnes âgées et handicapées de la région. Sans oublier les lutteurs, avec qui la bande de potes a «tissé des liens forts». afr


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top