14.07.2017, 00:01  

La rénovation de la piscine ne débutera qu’en 2018

Abonnés
chargement
La Société de sauvetage vaudruzienne recherche un bassin, le temps des travaux à la Fontenelle.

 14.07.2017, 00:01   La rénovation de la piscine ne débutera qu’en 2018

CERNIER - Le passage d’un oléoduc à proximité de la Fontenelle a retardé le début du chantier.

Les travaux de rénovation de la piscine de la Fontenelle, à Cernier, auraient dû commencer le mois prochain et durer une année. Or, le chantier ne débutera pas avant début 2018. Le retard est dû notamment au passage d’un oléoduc à proximité du collège. Celui-ci transporte l’équivalent de 800 camions-citernes de pétrole par jour, arrivant de Marseille via Besançon...

Les travaux de rénovation de la piscine de la Fontenelle, à Cernier, auraient dû commencer le mois prochain et durer une année. Or, le chantier ne débutera pas avant début 2018. Le retard est dû notamment au passage d’un oléoduc à proximité du collège. Celui-ci transporte l’équivalent de 800 camions-citernes de pétrole par jour, arrivant de Marseille via Besançon pour finir à la raffinerie de Cressier.

Pour des raisons de sécurité liées à cet oléoduc, une étude avait été menée en vue de l’extension du collège de la Fontenelle (notre édition du 11 mai 2017). «Nous n’avons pas voulu lancer des appels d’offres tant que nous ne savions pas ce qui allait ressortir de cette étude», relève Anne-Christine Pellissier, conseillère communale de Val-de-Ruz. Les résultats de l’étude ont finalement donné le feu vert au chantier.

«Nous avions annoncé un an de travaux. Nous avions prévu un planning large pour assurer nos arrières», poursuit la responsable de l’éducation, jeunesse, sports et culture. Malgré le retard, les travaux devraient quand même s’achever en août 2018, comme prévu.

Dans les colles de carrelage

D’autre part, un désamiantage devra être effectué. Des travaux qui se dérouleront en l’absence des élèves. «Nous avons de la chance car contrairement à d’autres bâtiments scolaires, il n’y a que peu d’amiante, qui se trouve dans les colles de carrelage», précise l’édile. Et d’assurer qu’il ne présente aucun risque pour les écoliers.

Le coût pour la rénovation de la piscine s’élève à 2,5 millions de francs. Un crédit approuvé en juin 2016 par législatif vaudruzien. «Le désamiantage est inclu dans ce montant», note Anne-Christine Pellissier.

Appel aux heures de piscine

Du côté de la Société suisse de sauvetage (SSS) Val-de-Ruz, ce contretemps est plutôt une bonne nouvelle. Du moins, pour l’instant. Les utilisateurs pourront continuer de prendre leurs cours à la piscine de la Fontenelle jusqu’à Noël. Cela dit, le problème n’est pas résolu, mais il est simplement «repoussé», souligne la présidente de la section vaudruzienne de la SSS, Charlène Cordoba.

Il y a quelques mois, elle avait lancé un appel aux «heures de piscine» dans nos pages – qu’elle réitère d’ailleurs. Sans alternative, elle appréhende le départ d’un certain nombre d’enfants qui ne se réinscriraient pas, sachant que les cours n’auraient pas lieu pendant la durée du chantier.

«La commune nous a proposé la piscine des Geneveys-sur-Coffrane en soirée. Hélas, ces heures sont tardives pour des enfants entre 6 et 9 ans», ajoute Charlène Cordoba. Et de signaler que ce retard leur permet toutefois d’avoir plus de temps pour trouver des solutions. afr


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top