20.04.2017, 00:01  

Rénovation des appartements locatifs pour 1,4 million

Abonnés
chargement
L’exécutif de Val-de-Ruz entend rénover entre sept et neuf appartements locatifs par année, ceci pendant quatre ans.

VAL-DE-RUZ - Le Conseil général statuera sur un crédit cadre, sur quatre ans, lié à l’entretien du patrimoine immobilier. Qui est composé de 280 logements.

Val-de-Ruz a hérité d’un important patrimoine à la suite des fusions des quinze anciennes communes. Au total, 280 appartements et locaux commerciaux, dont un tiers est dans un état vétuste (lire ci-dessous). Le Conseil communal souhaite avant tout maintenir la valeur de ces logements. Il soumet ainsi au Conseil général, qui se réunit lundi soir à Chézard-Saint-Martin, un crédit...

Val-de-Ruz a hérité d’un important patrimoine à la suite des fusions des quinze anciennes communes. Au total, 280 appartements et locaux commerciaux, dont un tiers est dans un état vétuste (lire ci-dessous). Le Conseil communal souhaite avant tout maintenir la valeur de ces logements. Il soumet ainsi au Conseil général, qui se réunit lundi soir à Chézard-Saint-Martin, un crédit cadre de 1,4 million sur quatre ans (2017-2020) pour la rénovation d’appartements locatifs.

Pas de spéculation

«Nous avons un patrimoine immobilier à géométrie variable. Certaines anciennes communes ont très bien entretenu leurs appartements, et d’autres, beaucoup moins», déclare François Cuche, président de Val-de-Ruz, en charge des bâtiments. Il signale que la commune doit avoir les moyens pour entretenir son patrimoine, ce qui permettra aussi un meilleur rendement, basé sur le prix du marché. Et de préciser que «l’objectif n’est pas de faire de la spéculation». Il souligne toutefois que dans certaines localités, les loyers étaient en dessous des prix du marché.

Par ailleurs, François Cuche précise que la commune doit respecter les règles en vigueur en matière de fixation des loyers après des travaux de modernisation – calcul Fracheboud.

Entre sept et neuf par an

Tous les appartements ne seront pas rénovés. «L’idée est d’avoir un panel complet, avec des logements de haut standing et d’autres plus simples», afin de répondre à tous les porte-monnaie. Dans son rapport, l’exécutif fait savoir qu’il a l’intention de rénover entre sept et neuf appartements par an – pour un coût de 300 000 francs –, durant quatre ans. Il procéderait aussi au remplacement d’environ 25 appareils électroménagers par an – pour un coût de 50 000 francs –, aussi durant quatre ans. L’édile indique qu’il faudra attendre les déménagements des locataires – environ trente par an –, pour lancer des travaux. Il est toutefois «compliqué de donner avec précision une date».

Quels sont les appartements les plus vétustes à rénover au plus vite? François Cuche déclare ne pas pouvoir livrer cette information pour le moment. «La réévaluation du patrimoine financier vient d’être faite», poursuit l’édile. «En juin, nous présenterons un rapport avec les logements à rénover en priorité.»

Dans l’idéal, le responsable des bâtiments reconnaît qu’il aurait préféré soumettre, lundi soir, les deux rapports au législatif. Ce dernier aurait ainsi pu statuer sur la demande de crédit et la liste des appartements à moderniser.

A noter enfin que ce rapport ne concerne pas les travaux liés à l’enveloppe énergétique des bâtiments. «Ils feront l’objet d’un autre crédit cadre», conclut François Cuche.

Du changement au parascolaire

Les projets annoncés, en février 2016, par le Conseil communal de Val-de-Ruz en matière de structures d’accueil parascolaire se trouvent quelque peu modifiés. Si la création de quinze places de jour à Montmollin pour la prochaine rentrée d’août reste inchangée, la situation des Geneveys-sur-Coffrane et de Coffrane subit des changements. D’où la demande soumise au législatif, qui se prononcera lundi soir sur l’extension de l’accueil parascolaire communal. Soit aux Geneveys-sur-Coffrane, 18 places à midi dès août prochain, et 15 places de jour dès août 2018 – alors qu’il était prévu d’ouvrir environ 20 places d’accueil de midi en 2018.

Ce changement s’explique par le retard qu’a pris le projet immobilier de la structure privée Bougillon ensemble, à Coffrane. En effet, celle-ci avait pour objectif de louer des locaux dans un bâtiment familial à construire, dont la réalisation était annoncée pour fin 2014. Dans cette optique, la commune avait admis une extension provisoire de l’accueil parascolaire situé dans le collège de Coffrane, par la mise à disposition transitoire de locaux supplémentaires permettant ainsi la prise en charge de 39 élèves (au lieu de 23). La commune avait également attribué quatre places supplémentaires dès le déménagement. Or, à ce jour, «les travaux de construction du bâtiment devant accueillir cette structure n’ont toujours pas commencé et la situation pour les familles devient plus que préoccupante», relève Anne-Christine Pellissier, conseillère communale de Val-de-Ruz en charge de l’éducation. Hier, nous avons essayé de joindre la directrice de Bougillon ensemble, mais elle est restée injoignable.

Egalement à l’ordre du jour, un rapport d’information relatif à l’impact sur les finances des décisions du Grand Conseil les 21 et 22 février. Enfin, la réponse au postulat quant à la demande de création d’un poste d’éducateur au Cercle scolaire de Val-de-Ruz.

patrimoine en chiffres

280 Les appartements et locaux commerciaux à Val-de-Ruz (hormis garages et places de parc) gérés par l’administration de la gérance du patrimoine (concernés par la rénovation).

110 Le nombre de baux à ferme.

100 Le nombre de baux divers tels qu’antennes, hangars, congélateurs et autres carrières.

2,88 millions Les recettes locatives annuelles du patrimoine financier (uniquement la partie immeubles); avec une moyenne de charges d’entretien à 15%, soit environ 430 000 francs.

50 millions La fortune immobilière à Val-de-Ruz au 1er janvier 2017.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top