12.11.2016, 08:00  

Val-de-Ruz prévoit d'interdire la pratique de l'aéromodélisme le dimanche et les jours fériés

chargement
Face aux plaintes récurrentes du voisinage, la commune de Val-de-Ruz s'est dotée d'un "outil solide" pour réglementer la pratique de l’aéromodélisme.

Val-de-Ruz - Modèles réduits et drones pourraient ne plus voler dans le ciel de Val-de-Ruz le dimanche et les jours fériés. Dans son nouveau règlement de police, la commune fusionnée a inclus un volet sur la pratique de l’aéromodélisme; notamment la réduction des horaires. Le Conseil général, qui se réunit lundi soir à Cernier, aura le dernier mot.

Face aux plaintes récurrentes du voisinage et afin de préserver la tranquillité publique, la pratique de l'aéromodélisme pourrait ne plus être autorisée le dimanche et les jours fériés à Val-de-Ruz. Une interdiction mentionnée dans le nouveau règlement de police élaboré par l'exécutif. Et pour autant que le Conseil général, qui se réunit lundi soir à Cernier, l’approuve.

Pareille décision risque de ne pas faire l’unanimité auprès des inconditionnels de modèles réduits et autres drones. Des adeptes qui n’habitent d’ailleurs pas uniquement dans la commune fusionnée.

«La police nous a dit qu’il fallait un outil solide pour pouvoir agir en cas de gêne signalée», indique le président de Val-de-Ruz, François Cuche. Car jusqu’à aujourd’hui, la commune s’est basée sur un règlement général au niveau de la tranquillité publique, sans rien de spécifique sur l’aéromodélisme. Et de signaler que «la faune est aussi perturbée. Par exemple, la pie grièche confond les modèles réduits avec des rapaces».

Actuellement, deux terrains, dont un est en cours de régularisation, sont utilisés à Val-de-Ruz par des clubs d'aéromodélisme, à Engollon et à Chézard-Saint-Martin.

Précisions à découvrir dans nos éditions payantes de ce samedi.


Top