18.03.2017, 00:01  

Valangin, 500 âmes aujourd’hui, et 38 logements en prévision

Abonnés
chargement
1/9  

 18.03.2017, 00:01   Valangin, 500 âmes aujourd’hui, et 38 logements en prévision

IMMOBILIER - Deux projets d’habitations se profilent. L’un d’eux suscite des réticences.

Valangin pourrait prochainement accueillir une centaine d’habitants supplémentaires. Pas moins de 27 logements se profilent en haut du chemin du Biolet et 11 au Bourg. Pour une commune de 500 âmes, la croissance n’est pas négligeable. Si le projet immobilier au centre du village ne semble pas interpeller les habitants, en revanche, les autres habitations suscitent de l’émotion...

Valangin pourrait prochainement accueillir une centaine d’habitants supplémentaires. Pas moins de 27 logements se profilent en haut du chemin du Biolet et 11 au Bourg. Pour une commune de 500 âmes, la croissance n’est pas négligeable. Si le projet immobilier au centre du village ne semble pas interpeller les habitants, en revanche, les autres habitations suscitent de l’émotion dans le voisinage.

Une mise à l’enquête est en cours pour les 27 appartements, le délai d’opposition est fixé au 3 avril. A la tête du projet immobilier, l’investisseur et maître d’ouvrage Decker SA. Ces habitations collectives formées de trois bâtiments, seront composées de 2.5, 3,5 et 4,5 pièces destinées à des familles. En outre, un parking souterrain de 33 places est prévu, ainsi que 19 places extérieures.

Besoin en appartements

«Nous avons réalisé une étude de marché. Le besoin en appartements existe à Valangin. C’est un village bien placé, à quatre kilomètres de Neuchâtel et au centre du canton», relève Sinan Mujic, directeur de la société Decker et propriétaire du terrain. «Nous avons déjà des personnes intéressées.» Et de souligner que la localité est bien desservie par les transports publics.A proximité de la route communale, de la forêt et de la Sorge, les appartements seront divisés en PPE et en locations. Si le promoteur ne donne pas de chiffres précis, il assure que les prix seront abordables. «Le projet est Minergie. De l’électricité verte sera utilisée par le biais du photovoltaïque», poursuit Sinan Mujic. «Ce ne sont pas de grands immeubles. Nous avons essayé de proposer une architecture qui colle au paysage.»

Dans l’idéal – s’il n’y a pas d’opposition –, les travaux devraient commencer début mai et s’achever fin 2018. «Je suis confiant. Nous sommes allés discuter avec le voisinage pour présenter notre projet. Et nous sommes prêts à discuter encore s’il devait y avoir des oppositions.»

Au Bourg, onze logements sont prévus dans le bâtiment qui a abrité la confiserie Weber pendant 142 ans. La mise à l’enquête est terminée, et «aucune opposition n’a été déposée», note l’administratrice communale Fabienne Dubois.

La situation pourrait être différente pour le projet au Biolet. Le chantier n’enchante guère les voisins. En outre la venue de nouveaux habitants, et de leurs véhicules, inquiète quelque peu. D’autant que pour accéder aux habitations, il n’y a qu’un seul chemin. Sur les plans, il est cependant indiqué que l’accès au parking souterrain est situé plus bas. Ce qui désengorgerait le passage.

Conseiller communal de Valangin, Mario Vieira est conscient que les 38 logements constituent un bouleversement pour un si petit village. Des habitants en plus, principalement des familles, signifie des adaptations à prévoir, notamment au niveau scolaire et parascolaire. «Ce projet est intéressant. Il peut amener des contribuables et créer un nouvel essor.»

Pour l’heure, l’édile déclare que l’exécutif reste attentif à la situation, mais il attend toutefois la fin de la mise à l’enquête. «Nous verrons s’il y a des oppositions.» Et de conclure que «le Conseil communal ne mettra pas des bâtons dans les roues à ce projet immobilier».


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top