10.04.2017, 00:01  

Coup de chaud sur le Carnavallon

chargement
1/10  

FLEURIER - Un soleil des plus radieux a accompagné les fêtards tout le week-end à l’occasion du 40e anniversaire du carnaval du Val-de-Travers.

Il est 15h ce samedi lorsque, dans les rues de Fleurier, retentit le traditionnel coup de canon qui annonce le départ du cortège des enfants du Carnavallon. Cette année, la manifestation fête son 40e anniversaire avec un thème particulier: «Le Carnavallon fait sa crise de la quarantaine». Dans le cortège, certains ont joué sur le double sens du mot. Le public découvrira ainsi des volailles mais aussi un zombie mis en quarantaine.

Dans les rues du village, l’ambiance est, c’est le cas de le dire, bon enfant. Lapins géants, fées, sorcières, squelettes ou Dark Vador défilent en toute harmonie, sous les applaudissements des spectateurs. Les guggenmusiks sont également de la fête. Des mélodies d’Abba, des Red Hot Chili Peppers, de Morcheeba ou des Beach Boys, versions cuivres et tambours, s’élèvent dans les airs, pour la plus grande joie du public. Les locaux de l’étape, les Britchons, de Fleurier, entonnent «Brazil», histoire de donner au cortège ensoleillé une touche encore plus sudiste.

Le Swiss Powerbrass a fait un carton vendredi

Car la météo s’est montrée des plus clémentes tout au long du week-end. Ce qui a même joué un mauvais tour aux organisateurs: «Il y a eu un peu moins d’entrées samedi soir que l’an dernier, sûrement à cause du temps», avançait hier après-midi Valentin Renaud, coresponsable de la communication du Carnavallon.

Malgré ce léger bémol, la fête a été belle: vendredi soir, le concert du Swiss Powerbrass, «l’évènement le plus important du week-end» selon Valentin Renaud, a attiré une foule nombreuse. Et les rues étaient bien remplies également pour le grand cortège du dimanche.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top