15.03.2017, 01:21

Long débat, mais large oui pour la traversée de Travers

Abonnés
chargement
La traversée de Travers telle qu’imaginée par les autorités.

 15.03.2017, 01:21 Long débat, mais large oui pour la traversée de Travers

VAL-DE-TRAVERS Le Conseil général de la commune fusionnée a validé un crédit de 4,91 millions lundi soir.

Oui au réaménagement de la traversée de Travers, par 31 voix contre 4. En regardant le seul vote de lundi soir à Saint-Sulpice, le projet de rénovation de l’axe traversin – devisé à 4,91 millions de francs – semble avoir largement convaincu les élus vallonniers. Mais cela, c’est...

Oui au réaménagement de la traversée de Travers, par 31 voix contre 4. En regardant le seul vote de lundi soir à Saint-Sulpice, le projet de rénovation de l’axe traversin – devisé à 4,91 millions de francs – semble avoir largement convaincu les élus vallonniers. Mais cela, c’est sans compter l’heure et demie de débats et de remarques qu’a nécessité l’étude du projet, lui-même déjà dépouillé la semaine précédente lors d’une séance d’information destinée aux élus.

La première sommation a été libérale-radicale. «Nous regrettons le ‘tout ou rien’ du projet, nous aurions voulu, par exemple, une variante économique du réaménagement», a fait valoir Roland Schorderet. Constat similaire à gauche, où le popiste Philippe Vaucher regrettait «une mise devant le fait accompli» et la socialiste Lydie Stirnemann, «l’impossibilité d’une prise de recul». Tous reconnaissaient néanmoins le bien-fondé, notamment sécuritaire, du réaménagement et sa pertinence temporelle, puisqu’il permet des économies d’échelle en se couplant aux travaux cantonaux de pose d’un enrobé phono-absorbant. «Judicieux» pour l’UDC Loïc Frey, le projet n’échappait pas à quelques critiques, notamment le choix des pavés «dangereux pour les trottinettes et les poussettes» au centre du village.

Les Verts à l’attaque

Comme souvent, les plus virulents ont été les trois membres des Verts. Qualifiant le rapport «d’avant-projet», Sergio Santiago a proposé de refuser l’entrée en matière «pour donner le temps à l’exécutif pour améliorer le projet».

Réfutant «totalement» une quelconque précipitation, le Conseil communal a rappelé les négociations avec le canton. «Nous avons fait reporter d’une année les travaux et présenté le projet deux fois aux commissions», a noté Christian Mermet. Qui a aussi défendu les fameux pavés, qui doivent «donner un sentiment différent aux automobilistes, qu’ils aient l’impression qu’ils arrivent sur une place.»

Une réponse qui n’a pas suffi aux Verts. Ils ont proposé d’amender la demande de crédit pour retirer les 150 000 francs de surcoût desdits pavés. Soutenu par l’UDC, l’amendement a toutefois été battu en brèche par l’alliance PS-PLR. Au moment du vote final, cette entente a été rejointe par l’UDC, garantissant la majorité qualifiée nécessaire au vote, puisque le montant en jeu dépassait largement les limites du frein à l’endettement. C’est ainsi à près de deux ans de travaux auxquels il faudra s’attendre dans le troisième village du Vallon, puisque ce réaménagement se fera par étapes. Des travaux à une condition toutefois: qu’il n’y ait pas de référendum. Si tel était le cas, «on ne ferait pas les travaux», indique sans ambages Christian Mermet. Le délai de traitement du référendum rendrait l’obtention de subventionnements fédéraux impossible. Le canton poserait simplement son nouvel enrobé, sans réaménagement de la rue. maH

Paroles d’élus

Quid de l’hôpital? L’avenir de l’hôpital de Couvet reste toujours un peu flou. Chef de la Santé publique, Thierry Michel a indiqué que «le partenariat entre l’HNE et les Perces-Neiges (réd: il permet de maintenir des prestations en accueillant ces personnes nécessitant un encadrement important) sera mis en œuvre au printemps». Toutefois, «l’inconnue réside dans la suite», l’HNE allant disparaître à la suite de la votation de février.

Le plein pour la gare Ce sont 1507 signatures qu’a réceptionnées le Conseil communal de la part du POP. Celui-ci a déposé en fin de séance sa pétition demandant, notamment, une réouverture des guichets de la gare TransN de Fleurier le week-end.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top