19.06.2017, 00:01  

Un score stalinien pour des comptes tout rouges

Abonnés
chargement
Frédéric Mairy (à droite) et ses collègues (ici lors de la présentation des comptes à la presse) ont vécu un vendredi tranquille.

VAL-DE-TRAVERS - Les premiers comptes déficitaires de la commune ont été adoptés sans opposition.

S’ils ne sont pas enthousiasmants, ils n’ont rebuté personne, les comptes 2016 de Val-de-Travers. Vendredi soir à Couvet, le Conseil général de la commune fusionnée a adopté les premiers comptes déficitaires de l’histoire de la commune sans la moindre opposition.

S’il bouclait sur 1,7 million de francs d’excédent de...

S’ils ne sont pas enthousiasmants, ils n’ont rebuté personne, les comptes 2016 de Val-de-Travers. Vendredi soir à Couvet, le Conseil général de la commune fusionnée a adopté les premiers comptes déficitaires de l’histoire de la commune sans la moindre opposition.

S’il bouclait sur 1,7 million de francs d’excédent de charges, l’exercice n’en est pas moins maîtrisé, ont estimé les différents groupes. Si l’UDC et le POP se sont arrêtés un moment sur la facture sociale en forte hausse, les rapporteurs ont rappelé le bond en avant des comptes vis-à-vis du budget, puisque celui-ci était encore plus maussade, avec quelque 2,7 millions de pertes.

Si, comme l’a dit le Vert Thierry Ray, c’était «sans gaîté de cœur» que les élus ont bouclé l’exercice, tous l’ont fait, à l’exception de son camarade de parti Sergio Santiago, qui a préféré s’abstenir.

Dans la foulée de ce vote, les élus de tous bords ont accepté de classer un postulat PLR demandant d’étudier une baisse du coefficient fiscal. «Un postulat déposé par beau temps», comme l’a rappelé le rapporteur libéral-radical Frédy Bigler. Soit il y a plus d’une année, période où Val-de-Travers avait bouclé ses comptes sur un bénéfice record.

Dans son élan, le Conseil général de Val-de-Travers a également validé sur des scores staliniens les autres points de l’ordre du jour. Ainsi, les élus ont accepté à l’unanimité que les élèves de Boveresse et des Bayards soient scolarisés l’an prochain à Môtiers et aux Verrières faute d’effectifs suffisants. Ils dérogent ainsi une année supplémentaire à la règle voulant que les jeunes enfants soient scolarisés dans leur village.

Une modification du plan d’aménagement de Couvet, destiné à permettre à l’entreprise GMT Fine Chemicals de s’agrandir, a atteint le même score, tandis qu’une proposition du PLR de participer au programme Easyvote – soit de proposer aux jeunes électeurs des brochures de vote adaptées – a été validée encore une fois sans opposition.

En fin de séance, un nouveau bureau du Conseil général a été nommé. Et c’est la représentante de l’UDC Christiane Barbey qui est devenue la première citoyenne de la commune. Elle succède au libéral-radical Pierre-Alain Wyss. mah


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top