06.03.2017, 00:01  

Büchel, une fille en or et à double titre

chargement
1/6  
Par ats

ATHLÉTISME - La Saint-Galloise a conservé son titre de championne d’Europe en salle du 800 m hier à Belgrade.

Selina Büchel est devenue championne d’Europe en salle du 800 m pour la deuxième fois d’affilée, à Belgrade. Au terme d’une course pleine de suspense, elle a résisté pour un centième à la Britannique Shelayna Oskan-Clarke.

Büchel, en 2’00’’38, a amélioré de 0’’52 le record de Suisse, vieux de vingt ans, de Regula Zürcher, en ayant mené toute la course dans la Kombank Arena. Elle est la seconde athlète suisse, 38 ans après Markus Ryffel sur 3000 m, à conserver un titre européen en salle.

«Mon plan était de rester absolument devant en finale. Je savais que je devais mener le train pour durcir la course. Je suis extrêmement soulagée que tout ait fonctionné, et le record de Suisse me réjouit particulièrement», a déclaré la Saint-Galloise.

Près de 30 ans après Sandra Gasser

Selina Büchel a tiré la leçon de sa demi-finale, qui avait été cahin-caha. Elle avait alors été souvent enfermée, avant de devoir courir au deuxième couloir et de laisser beaucoup d’énergie dans l’aventure. Cette fois, la Suissesse a mené dès les premiers mètres, minimisant ainsi le risque de bousculades inhérent à ces courses en salle. Elle a bien eu besoin de ses talents de bagarreuse pour résister à Oskan-Clarke. La puissante Britannique, plusieurs fois, a donné l’impression de pouvoir passer l’épaule. Mais l’athlète de Bütschwil ne lui en a jamais laissé l’occasion, n’hésitant pas à aller jusqu’au contact physique (en jouant des coudes) à une reprise.

En se jetant sur la ligne, alors qu’elle semblait devoir se faire chiper l’or dans les cinq derniers mètres, Büchel a préservé son bien, sous l’œil averti de Sebastian Coe. Une performance admirable et un chrono remarquable en salle! Ainsi donc, Büchel aura parfaitement rebondi après sa légère déception née de son élimination en demi-finale des JO de Pékin, pour trois dixièmes.

Avant elle, il avait fallu patienter 28 ans, entre le titre de Sandra Gasser sur 1500 m à Liévin en 1987 et le premier sacre de Selina Büchel aux Européens indoor en 2015 à Prague, pour voir un(e) athlète suisse s’imposer à nouveau dans des championnats d’Europe. Les huit titres suisses en salle avant «l’ère Büchel» avaient tous été obtenus entre 1950 et 1987, essentiellement dans les années 1970 et 80. Et voilà que la Saint-Galloise, en l’espace de deux ans et après près de trois décennies d’attente, porte le total historique de la Suisse à dix!

Selina Büchel récolte les fruits d’une préparation très professionnelle. L’an dernier, elle a mis de côté son emploi à temps partiel dans l’aménagement du territoire pour se consacrer à fond à sa passion. Sa science de la course, son sens tactique la prédisposent aux épreuves indoor, où il faut savoir se placer dans des espaces réduits. Mais la Saint-Galloise, adepte comme tant d’autres fondeurs et demi-fondeurs des séjours en chambre hypoxique qui recrée les conditions de la haute altitude, a aussi bien progressé en vélocité ces derniers mois. Il y a quinze jours, son record personnel sur 400 m aux championnats de Suisse à Macolin (54’’28) annonçait la couleur.

Ce titre relance de très belle manière cette discrète et souriante athlète de 25 ans, deux ans après sa saison 2015 stratosphérique, où elle était restée invaincue au plan international de janvier à juillet, avant de porter le record de Suisse en plein air à 1’57’’95. ats

Lea sprunger a encore craqué en finale

Lea Sprunger a craqué. Comme aux JO de Rio l’été dernier, la Vaudoise a perdu ses moyens le Jour J, terminant cinquième de la finale du 400 mètres. La déception est immense, sachant que la Vaudoise avait couru cet hiver trois dixièmes plus vite que sa plus proche rivale à Belgrade. Elle avait aussi survolé les séries et sa demi-finale, vendredi. Mais en finale, samedi, la Vaudoise a perdu ses moyens dans les 80 derniers mètres. Elle s’était rabattue en tête à la mi-course (23’’95), et le plan semblait fonctionner alors comme prévu. Puis, elle s’est liquéfiée subitement, sous la pression de Floria Gueï. La Française s’est imposée en 51’’90, devant la Tchèque Zuzana Hejnova (52’’42) et la Polonaise Justyna Swiety (52’’52). Lea Sprunger a terminé très péniblement en 53’’08, à 1’’42 de son record personnel.

«Aucune idée, aucune idée», n’a cessé de répéter Lea Sprunger à l’heure des explications. «J’avais bien dormi, bien mangé, j’avais de bonnes jambes, la tête était bien. Je ne me sentais pas nerveuse, je me réjouissais de cette course. Peut-être que ce sport n’est pas fait pour moi...»

Aux derniers championnats d’Europe en plein air, l’été passé à Amsterdam, la Vaudoise avait remporté le bronze sur 400 m haies, sans être là non plus parvenue à sortir sa meilleure course. Sa demi-finale avait été supérieure. Depuis l’automne dernier, elle travaille avec un coach mental. ats

Tours de piste

kambundji chocolat Mujinga Kambundji a réussi une belle performance en prenant la quatrième place de la finale du 60 mètres à Belgrade. La Bernoise est restée à six centièmes du bronze en signant son meilleur temps de la saison (7’’16). Avec un meilleur départ, l’athlète du ST Berne (dont le record de Suisse reste fixé à 7’’11) aurait pu prétendre à la médaille, qui lui avait échappé de peu il y a deux ans à Prague (5e). La Britannique Asha Philip a décroché l’or en 7’’06, devant l’Ukrainienne Olesya Povh (7’’10) et la Polonaise Ewa Swoboda (7’’10 également). La Vaudoise Sarah Atcho a pris une très prometteuse neuvième place en 7’’32, record personnel. Il lui a manqué six centièmes pour atteindre la finale. La Tessinoise Ajla Del Ponte a été éliminée en courant en 7’’39 en demi-finale, à quatre centièmes de son chrono, réussi la veille en séries.

mancini a calÉ Pascal Mancini n’a pas su se sublimer en finale du 60 mètres. Le Fribourgeois s’est classé sixième en 6’’70 (record personnel et de Suisse à 6’’60). Le Britannique Richard Kilty, tenant du titre et champion du monde 2014, s’est imposé en 6’’54. ats


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top