21.02.2017, 00:01  

Les visées internationales de Meuwly

Abonnés
chargement
Laurent Meuwly avec Lea Sprunger.

 21.02.2017, 00:01   Les visées internationales de Meuwly

ATHLÉTISME - L’entraîneur fribourgeois est fier des performances actuelles de ses protégées.

Dimanche à Macolin, Laurent Meuwly, les yeux encore emplis des satisfactions enregistrées sur la piste, s’est laissé emporter à s’engager dans les espérances internationales les plus élevées.

Le Fribourgeois n’est jamais parvenu à entretenir les meilleures relations avec Mujinga Kambundji (médaille de bronze du 100 m des championnats d’Europe 2016)....

Dimanche à Macolin, Laurent Meuwly, les yeux encore emplis des satisfactions enregistrées sur la piste, s’est laissé emporter à s’engager dans les espérances internationales les plus élevées.

Le Fribourgeois n’est jamais parvenu à entretenir les meilleures relations avec Mujinga Kambundji (médaille de bronze du 100 m des championnats d’Europe 2016). Swiss Athletics a donc confié les destinées des relais 4 x 100 m à l’Allemand Ralph Mouchbahani. Cette situation – il s’en est ouvert pour la première fois à nous – lui laisse un champ d’action total pour mettre au point plusieurs buts relevant du plus haut niveau mondial avec des objectifs ambitieux.

«Le panorama actuel des meilleures en sprint chez les féminines du pays», constate Laurent Meuwly, «est ouvert sur des diverses options à moyen terme. Le relais 4x100m féminin semble devoir rester un des meilleurs en Europe avec Mujinga Kambundji, Sarah Atcho, Salomé Cora et Ajla Del Ponte. La saison en salle a été riche en révélations pour composer un relais 4x400m capable d’atteindre le niveau mondial pour les JO de Tokyo en 2020. Avec Lea Sprunger, associée à Sarah Atcho, Yasmin Giger, Selina Buchel ou Petra Fontanive, on dispose d’un groupe assez jeune capable de progresser durant les deux prochaines années pour atteindre le but olympique. J’entraîne Lea Sprunger avec les ambitions que l’on sait sur 400m haies, mais dans mon groupe il y a aussi Sarah Atcho, Ajla Del Ponte et Cora Salomé, alors que Yasmin Giger et Selina Buchel sont entraînées par des personnes très compétentes. Investir des espoirs de niveau mondial dans un relais 4x400m relève d’une utopie réalisable», a-t-il conclu avec un sourire entendu. rja


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top