17.07.2017, 00:01  

Un chrono décevant pour Lea Sprunger

Abonnés
chargement

 17.07.2017, 00:01   Un chrono décevant pour Lea Sprunger

Par ats

LIGUE DE DIAMANT - La Vaudoise a pris le quatrième rang sur 400 m haies à Rabat.

A l’orgueil, Lea Sprunger a arraché la 4e place du 400 m haies du meeting de Rabat, 10e étape de la Ligue de diamant. Mais son chrono (55’’22) a de quoi la laisser sur sa faim.

La Vaudoise est restée loin du record de Suisse d’Anita Protti (54’25 en 1991), loin aussi de ses 54’’29 obtenus lors de sa récente...

A l’orgueil, Lea Sprunger a arraché la 4e place du 400 m haies du meeting de Rabat, 10e étape de la Ligue de diamant. Mais son chrono (55’’22) a de quoi la laisser sur sa faim.

La Vaudoise est restée loin du record de Suisse d’Anita Protti (54’25 en 1991), loin aussi de ses 54’’29 obtenus lors de sa récente deuxième place à Athletissima à Lausanne. Les conditions semblaient parfaites au Maroc, mais ce n’est pas allé très vite. La Nyonnaise a pris le meilleur départ mais s’est vite retrouvée déséquilibrée sur les obstacles. Elle a dû sans cesse relancer.

Elle a eu heureusement eu un sursaut d’orgueil sur les 30 derniers mètres pour aller arracher la 4e place, derrière la Tchèque Zuzana Hejnova, double championne du monde et gagnante en 54’’22, la Jamaïcaine Janieve Russell (54’’36) et l’Anglaise Eilidh Doyle (54’’92). Une course difficile, de son propre aveu, qu’elle a conclue au courage.

Avec ce rang, Lea Sprunger est très bien partie pour se qualifier pour la finale de la Ligue de diamant à Bruxelles le 1er septembre, qui réunira les huit meilleur(e)s de chaque discipline. Elle occupe le troisième rang provisoire sur 400 m haies.

Dans la course B, Petra Fontanive a été chronométrée en 55’’35 (2e). Pour sa première sortie en Ligue de diamant, la Zurichoise n’a pas démérité, sans pouvoir rééditer sa performance du meeting de Lucerne, mardi dernier, où elle avait dompté les favorites pour s’imposer en 54’’74.

Invincibilité préservée

Le déroulement du 3000 m steeple aura eu le don de donner espoir à Fabienne Schlumpf. La Zurichoise, absente au Maroc, a pu voir que les Kényanes n’étaient pas imbattables. L’Allemande Gesa Felicitas Krause, championne d’Europe, a surpris Norah Jeruto et Roseline Chepngetich sur le dernier obstacle pour s’imposer en 9’18’’87.

Le Canadien Andre De Grasse a remporté le 200 m sans forcer en 20’’03. Il est resté assez loin des 19’’77 réussis quelques jours plus tôt par le Botswanais Isaac Makwala à Madrid. Un autre Botswanais, Nijel Amos, a impressionné au Maroc. Il a remporté le 800 m en 1’43’’91. Le Britannique Chijindu Ujah s’est imposé sur 100 m en 9’’98, sans les meilleurs Américains.

Une des plus belles performances a été signée par l’Américain Ryan Crouser, vainqueur au poids avec 22m47. La Jamaïcaine Elaine Thompson a préservé son invincibilité sur la ligne droite cette année en remportant le 100 m en 10’’87.

Le Marocain Soufiane El Bakkali a soulevé l’enthousiasme du public avec sa victoire sur 3000 m steeple en 8’05’’12, bras levés à 150 m de la ligne déjà... ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top