06.05.2017, 00:01  

Un lancer d’un autre temps pour Röhler

Abonnés
chargement
Par ats

ATHLÉTISME - L’Allemand a expédié son javelot à 93m90. Seul Zelesny a déjà fait mieux!

La Ligue de diamant d’athlétisme s’est ouverte à Doha sur un coup de tonnerre. L’Allemand Thomas Röhler a propulsé son javelot à 93m90, devenant le deuxième meilleur performer de tous les temps derrière le recordman du monde, le Tchèque Jan Zelezny.

Zelezny lançait dans les années 1990. Voilà plus de 20 ...

La Ligue de diamant d’athlétisme s’est ouverte à Doha sur un coup de tonnerre. L’Allemand Thomas Röhler a propulsé son javelot à 93m90, devenant le deuxième meilleur performer de tous les temps derrière le recordman du monde, le Tchèque Jan Zelezny.

Zelezny lançait dans les années 1990. Voilà plus de 20 ans qu’aucun athlète n’était allé aussi loin. Zelezny a lancé à quatre reprises au-delà des 94 m (record du monde à 98m48).

Mais Röhler (25 ans) l’a titillé en faisant exploser son record personnel de près de trois mètres pour passer d’un coup de la 11e à la deuxième place de l’histoire, dans des conditions aérologiques très favorables. Le natif d’Iena s’était révélé l’été dernier à Rio en décrochant le titre olympique

Hier, dans la touffeur du Qatar (32 degrés), il a été stimulé par son compatriote Johannes Vetter, qui avait lancé un peu plus tôt à 89m68. La réplique fut cinglante. «Je ne m’y attendais pas! Il va me falloir quelques jours pour réaliser. Ce fut une compétition folle pour nous tous», s’est exclamé Röhler.

Nicole Büchler, elle, a manqué sa rentrée. La Biennoise, victime d’une hernie discale en février, n’a pas franchi la moindre barre à la perche. Elle a manqué ses trois essais à 4m45, lors d’un concours remporté par la championne olympique, la Grecque Ekaterini Stefanidi, avec 4m80.

Les courses ont donné lieu à des feux d’artifice. Caster Semenya, championne olympique du 800 m, a survolé le double tour de piste en 1’56’’61, loin devant la médaillée de bronze de Rio, la Kényane Margaret Wambui. La Sud-Africaine a fait ce qu’elle a voulu en attaquant à 250 m de la ligne. Jamais une femme n’avait couru aussi vite aussi tôt dans l’année. Cinquième seulement en 1’59’’37 pour sa première sortie sur la distance, la reine du 1500 m Genzebe Dibaba (ETH), athlète IAAF de l’année en 2015, a sombré.

Les stars de Rio n’ont guère le blues en cette année post-olympique. La Jamaïcaine Elaine Thompson, médaillée d’or du 100 et 200 m au Brésil, n’a laissé aucune chance à la championne du monde néerlandaise Dafne Schippers sur 200 mètres. Partie prudemment, Thompson a mis le turbo à la sortie du virage (victoire en 22’’19, malgré 2,3 m/s de vent défavorable).

Le passage de témoin se précise sur 100 mètres. En l’absence d’Usain Bolt, la nouvelle perle sud-africaine Akani Simbine (23 ans) s’est imposée en 9’’99, par un vent défavorable de - 1,2 m/s. C’est déjà son 6e chrono de l’année sous les 10’’. Les vieux lions Asafa Powell (2e en 10’’08) et Justin Gatlin (4e en 10’’14) n’ont pas eu voix au chapitre.

Mutaz Barshim (Qatar) a remporté la hauteur (2m36), tandis que son jeune compatriote Abderrahaman Samba a gagné le 400 m haies en (48’’44). ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top