10.07.2017, 00:01  

Elian Baumann s’adjuge le Grand Prix

Abonnés
chargement
1/7  
Par chris geiger

HIPPISME - Lignières a vu triompher un jeune Soleurois lors d’une ultime épreuve disputée dans des conditions difficiles.

Dans des conditions difficiles – pluie et orage – et après cinq jours de compétition et 25 épreuves, le concours national d’hippisme de Lignières s’est terminé, hier, avec la victoire d’Elian Baumann lors du barrage du Grand Prix (N155), une épreuve reine marquée par plusieurs chutes impressionnantes. Globalement, le niveau présenté était quelque peu en-deçà des attentes, en grande...

Dans des conditions difficiles – pluie et orage – et après cinq jours de compétition et 25 épreuves, le concours national d’hippisme de Lignières s’est terminé, hier, avec la victoire d’Elian Baumann lors du barrage du Grand Prix (N155), une épreuve reine marquée par plusieurs chutes impressionnantes. Globalement, le niveau présenté était quelque peu en-deçà des attentes, en grande partie à cause de la météo.

Sur les 47 cavaliers au départ, seuls trois ont terminé le parcours initial – qui comprenait 12 obstacles, dont une triple, pour 15 efforts – en signant un sans-faute. Le barrage qui s’en est suivi (6 obstacles, dont une double, pour 7 efforts) a donc vu triompher Elian Baumann, sur Campari Z, grâce à un nouveau parcours propre et un temps de 43’’25.

Le résident de Laupersdorf a battu au temps Audrey Geiser, deuxième en 43’’94. Troisième et dernier barragiste, Alain Jufer a complété le podium (52’’47, 7 points de pénalité). Quant à la meilleure représentante neuchâteloise, il s’agit de la résidente de Fenin, Laurence Schneider-Leuba, sur Chicca Blue, qui a terminé à la cinquième place (74’’61, 4 points de pénalité).

«La chance de mon côté»

«Tout est allé dans le bon sens pour moi aujourd’hui (réd: hier)», expliquait le vainqueur. «Mon cheval dispute sa première saison sur les Grand Prix, mais il avait tout de même pu acquérir de l’expérience sur les premiers qu’il a disputés. Et il faut également dire que la chance était de mon côté.»

Moyennement chanceux aurait-on tendance à corriger, car en s’élançant en 40e position, Elian Baumann a concouru sous une forte pluie. A l’image des deux autres barragistes, les premiers cavaliers ont pu galoper sous le soleil. «C’est vrai que la première moitié des concurrents ont bénéficié de meilleures conditions de piste. Mais la seconde moitié a pu observer les autres et voir les pièges du parcours.»

Et le Soleurois a encore pu bénéficier de cette configuration pour la manche décisive. «Mon cheval prenait part pour la première fois à un barrage en Grand Prix, mais je savais qu’il était généralement meilleur lors des seconds tours. Et, lorsque j’ai vu le favori Alain Jufer partir à la faute, je savais que si je faisais tout bien, j’avais une chance de l’emporter. Car Audrey Geiser peut être rapide, mais elle n’a pas beaucoup d’expérience. Et j’avais aussi l’avantage de partir en dernier…»

Avec cette victoire de prestige, conjuguée à de bonnes performances lors de ces prochaines sorties (Grand Prix de Galgenen, épreuve N145 de Mainenfeld), Elian Baumann pourrait se qualifier pour le championnat de Suisse, fin août-début septembre à Humlikon.

classements

les organisateurs tirent un «bilan fantastique»

Thierry Gauchat, le président du comité d’organisation, avait le sourire, hier. «Le bilan pour cette édition 2017 est fantastique. Nous avons eu un temps magnifique durant quatre des cinq jours de compétition, et nous n’avons pas dû recenser de véritables accidents.»

Des éléments qui devraient donc permettre de tenir facilement le budget initial prévu pour le concours. «Nous n’avons aucun souci à nous faire d’un point de vue financier. D’autant plus que, tant les journées que les soirées ont attirées beaucoup de monde. Les épreuves les plus attractives comme le Knock Out (jeudi) et le Grand Prix (dimanche) ont d’ailleurs été suivies par 500 à 600 spectateurs.»

Les conditions météorologiques parfaites de la fin de semaine passée ont également permis aux organisateurs d’offrir aux cavaliers des conditions parfaites, notamment au niveau du sol. Tous les feux sont donc au vert, ce qui devrait encore permettre à Lignières d’accueillir en 2018, et pour la troisième année consécutive, un Grand Prix national.

Epreuve 14, B85/A: 1. Yasmine Rollier (Nods), Polaris du Luy, 0/52’’15. 2. Manon Racine (Lamboing), Atlanta XIV, 0/55’’06. 3. Sophie Krois (Neuchâtel), Mullinary Roxy, 0/55’’52. 4. Alyssa Chavanne (Martigny), Stakkato Sunday, 0/56’’31. 5. Sabine Vonlanthen (Heitenried), Sawango, 0/57’’32.

Epreuve 15, B85/A: 1. Yasmine Rollier (Nods), Polaris du Luy, 0/50’’52. 2. Sophie Krois (Neuchâtel), Mullinary Roxy, 0/51’’47. 3. Manon Racine (Lamboing), Atlanta XIV, 0/51’’71. 4. Océane Tissot (Villarsel-le-Gibloux), Chester du Fenil CH, 0/51’’73. 5. Maé Isler (Mont-Soleil), Apache de la Tannerie, 0/53’’09.

Epreuve 16, N145/A: 1. Elian Baumann (Laupersdorf), Looping T CH, 0/60’’22. 2. Elian Baumann (Laupersdorf), Gina LXXVI, 0/62’’11. 3. Martin Arnaud (Oensingen), Askaria, 0/62’’66. 4. Christophe Barbeau (Apples), Ugo d’Argent, 0/62’’99. 5. Martin Arnaud (Oensingen), Electric Z, 0/64’’41.

Epreuve 17, N155/A + barrage: 1. Elian Baumann (Laupersdorf), Campari Z, 0/0/43’’25. 2. Audrey Geiser (Sonceboz-Sombeval), Walk for Glory KZI CH, 0/0/43’’94. 3. Alain Jufer (Lossy), Cytise de la Fontaine, 0/7/52’’47. 4. Aurelia Loser (Crans-Montana), Quelmec de Gery, 4/74’’35. 5. Laurence Schneider-Leuba (Fenin), Chicca Blue, 4/74’’61.

Epreuve 12a, R120/A: 1. Hansjürg Berner (Müntschemier), Milord du Boscq, 0/53’’93. 2. Marjorie Geiser (Malleray), Vodkapomme Jyceve, 0/54’’96. 3. Nora Jorosch (Courtelary), Guerlain du Soufflet, 0/55’’09. 4. Samuel Joye (Lossy), Zidane III, 0/55’’23. 5. Cindy Jaquet (Givisiez), Man in Black, 0/55’’49.

Epreuve 13a, R125/A, en deux phases: 1. Marcel Moser (Riggisberg), Wiola, 0/0/40’’68. 2. Marjorie Geiser (Malleray), Vodkapomme Jyceve, 0/0/41’’77. 3. Stefanie Liechti (Rechthalten), Freddy V, 0/0/41’’82. 4. Laurence Bornand (La Chaux-de-Fonds), Simon KM CH, 0/0/44’’46. 5. Sébastien Monin (Glovelier), Logos CH, 0/0/44’’68.

Epreuve 12b, R120/A, en deux phases: 1. Léa Frotiée (Müntschemier), A Triple à Plus, 0/0/34’’11. 2. Julien Gasser (St-Aubin), Valkyrie de Fleyres, 0/0/36’’27. 3. Nathalie Bilat (Matran), Roumba Merze, 0/0/36’’91. 4. Tamara Horisberger (Pontenet), New Jersey du Filou CH, 0/0/38’’31. 5. Julie Jucker (Choulex), Vega’s, 0/0/39’’51.

Epreuve 13b, R125/A: 1. Julie Jucker (Choulex), Vega’s, 0/52’’77. 2. Julien Gasser (St-Aubin), Valkyrie de Fleyres, 0/58’’26. 3. Audrey Ledermann (Tannay), Chapeau, 0/59’’28. 4. Charlotte Link (La Tour-de-Peilz), Sir de la Rose, 0/66’’67. 5. Claire Rizzoli (Genthod), Gloria du Roset CH, 0/67’’54.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top