08.03.2017, 00:01  

«Il ne faut pas se mentir, on ne peut pas perdre à Winterthour»

Abonnés
chargement
Raimundas Danys et ses coéquipiers doivent faire le plein de points ce soir à Winterthour.

 08.03.2017, 00:01   «Il ne faut pas se mentir, on ne peut pas perdre à Winterthour»

BASKETBALL - Toujours ambitieux, Union Neuchâtel n’aura pas le droit à l’erreur ce soir (20h) sur le terrain de la lanterne rouge de LNA.

Vainqueur de l’ancien leader Monthey samedi dernier à la Riveraine, Union Neuchâtel (5e avec 22 points) se verra proposer un défi bien différent ce soir à Winterthour (20h) face à la lanterne rouge de LNA (4 unités seulement acquises face à Lausanne et Starwings Bâle). Où le mental jouera un rôle aussi important (sinon plus) que l’adresse ou les...

Vainqueur de l’ancien leader Monthey samedi dernier à la Riveraine, Union Neuchâtel (5e avec 22 points) se verra proposer un défi bien différent ce soir à Winterthour (20h) face à la lanterne rouge de LNA (4 unités seulement acquises face à Lausanne et Starwings Bâle). Où le mental jouera un rôle aussi important (sinon plus) que l’adresse ou les schémas de jeu.

«Ce n’est pas une salle simple», concède Manu Schmitt. «Il y a peu de monde, pas d’ambiance... Avant même de parler basket ou d’évoquer l’adversaire, il faut se mettre en condition, comme avant une rencontre de play-off. Il y a un gros travail de conditionnement à faire à ce niveau-là, c’est la première difficulté. Si l’on parvient à gérer ça, on a déjà fait un bon pas pour livrer un match de qualité.»

Le statut de cancres des Zurichois, lui aussi, peut amener une certaine sous-estimation de l’adversaire. «Même si nous préparons tous nos matches avec le même sérieux, le danger est toujours présent», lâche l’entraîneur neuchâtelois. «Inconsciemment, on ne peut pas s’empêcher de voir que Winterthour – même si l’équipe est plus forte que l’année dernière – n’a remporté que deux matches sur dix-huit cette saison. Il faut toutefois se rappeler que Genève a eu très chaud là-bas (victoire 107-98 ap), et d’autres équipes aussi. Cette formation n’a rien à perdre et a battu Bâle facilement (88-69).» Alors même que les Starwings sont en course (et encore menacés par Swiss Central) pour décrocher la sixième place qualificative pour la phase intermédiaire du championnat.

Reste une certitude, Union a tout dans son jeu pour remporter le match, même sans annoncer 200 les bours. «Il ne faut pas se mentir, si l’on ambitionne de faire quelque chose sur la fin de saison, on ne peut pas s’incliner à Winterthour», tranche Manu Schmitt. «Perdre peut arriver, mais là, ça ne doit pas arriver, point final. J’ai dit à mes joueurs que pour nous, les play-off ont déjà commencé. On n’a aucune marge au classement, on doit vraiment être dans cet état d’esprit là, dans cette volonté d’être performant tout de suite. Le challenge est clairement posé. On sait bien que les places 2 à 5 (derrière Fribourg) vont se jouer lors des deux derniers matches du deuxième tour, et lors des cinq rencontres de la phase intermédiaire. Il n’y a rien à gérer, aucun calcul à faire.»

Si Leo Schittenhelm est «out jusqu’à nouvel avis» et le top-scorer Zoran Krstanovic «incertain» en raison d’une entorse à une cheville, Manu Schmitt pourra compter ce soir sur sa nouvelle recrue David Ramseier. «Il est arrivé dimanche et se sera entraîné à quatre reprises avec nous, deux fois à midi et deux fois le soir», précise le coach de la Riveraine.

A Winterthour, l’ancien joueur des Lions de Genève devrait tranquillement pouvoir prendre ses marques avec ses nouveaux coéquipiers. ptu


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top