09.03.2017, 00:01  

Alaphilippe impressionne contre la montre et en pente

chargement
Par ats

Julian Alaphilippe a impressionné son monde lors de la quatrième étape de Paris - Nice, un contre-la-montre de 14,5 km qui finissait au Mont Brouilly. Il s’est nettement imposé et a revêtu le maillot jaune de leader.

«C’était un très bon parcours pour moi», a expliqué Alaphilippe, qui a repoussé à 19 secondes Alberto Contador, deuxième de cette étape qui se terminait par une montée de 3 km à 7,7%.

Nanti d’une avance de 27 secondes sur l’ancien vainqueur du Tour de France au bénéfice d’une première partie très rapide sur les routes serpentant entre les vignobles du Beaujolais, Alaphilippe a résisté ensuite dans la montée de la Chapelle. Contador n’a pu lui reprendre que huit secondes.

Au général, l’Espagnol, en retard le premier jour dans les Yvelines, pointe désormais à plus d’une minute et demie. En revanche, Gallopin s’est montré excellent dans l’exercice (3e à 20 secondes).

Le Français est remonté à la deuxième place du général, à 33 secondes. «Je n’ai pas dit mon dernier mot», a-t-il promis. Mais Gallopin a reconnu qu’il sera «difficile d’aller chercher» Alaphilippe avant le terme de l’épreuve, dimanche à Nice. Surtout au vu de la forme affichée par le vainqueur.

Alaphilippe a distancé de 33 secondes le Russe Ilnur Zakarin, l’un des candidats à la victoire finale. Et de 48 secondes le grimpeur colombien Sergio Henao.

«Ce n’est pas gagné, la fin de semaine s’annonce difficile. Trente secondes ou une minute, ce n’est pas grand-chose dans un col de 15 kilomètres», a tempéré Alaphilippe.

Le précédent leader, Arnaud Démare, a reculé logiquement dans ce contre-la-montre. ats


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top