20.04.2017, 00:01  

Alejandro Valverde intouchable à la Flèche wallonne

Abonnés
chargement
Alejandro Valverde est très fier de son cinquième triomphe.

 20.04.2017, 00:01   Alejandro Valverde intouchable à la Flèche wallonne

Par ats

CYCLISME - L’Espagnol a remporté la classique ardennaise pour la cinquième fois de sa carrière, la quatrième de suite.

Alejandro Valverde (Movistar) est bien le roi de la Flèche wallonne. Le vétéran espagnol a remporté l’épreuve pour la cinquième fois de sa carrière, et la quatrième de suite. Michael Albasini a, pour sa part, fini 5e.

Valverde s’est imposé selon le scénario habituel dans cette classique longue de 204,5 km. Il a contrôlé la course avant de faire...

Alejandro Valverde (Movistar) est bien le roi de la Flèche wallonne. Le vétéran espagnol a remporté l’épreuve pour la cinquième fois de sa carrière, et la quatrième de suite. Michael Albasini a, pour sa part, fini 5e.

Valverde s’est imposé selon le scénario habituel dans cette classique longue de 204,5 km. Il a contrôlé la course avant de faire parler sa puissance dans les 300 derniers mètres. L’Espagnol, qui fêtera son 37e anniversaire mardi prochain, a devancé de 1’’ l’Irlandais Dan Martin et le Belge Dylan Teuns. «J’avais la confiance et j’avais la force», a déclaré le vainqueur peu après ce nouveau succès.

«Je suis en excellente condition physique, je devais en profiter», a encore déclaré Valverde, à peine descendu du vélo. «L’équipe a travaillé dès le premier kilomètre, on avait la conviction qu’on allait gagner. C’est une course qui me va très bien, elle est faite sur mesure pour moi.»

Toujours dans le coup sur la Flèche, le Suisse Michael Albasini y a signé une nouvelle place d’honneur en terminant au 5e rang. C’est la huitième fois qu’il finit dans le top-10. Mais la victoire continue de le bouder. Le Thurgovien a néanmoins confirmé son bel état de forme, qui en fera l’un des hommes à suivre dimanche dans Liège - Bastogne - Liège.

Alejandro Valverde a donc été une fois encore fidèle au rendez-vous. Fort d’un début de saison plus que réussi, ponctué, déjà, par 10 succès, Valverde n’a laissé à personne les honneurs de dominer la pente ardue du Mur de Huy (9,6%).

Attaques vaines

Toutes les attaques, dont la toute dernière, du Luxembourgeois Bob Jungels, ont été vaines puisque les principaux favoris, idéalement emmenés par leurs équipes dans l’ultime ascension du Mur de Huy, ont trusté les places d’honneur.

Un trio composé de Yohan Bagot, Nils Politt et Olivier Pardini a faussé compagnie au peloton après 10 kilomètres. Les trois fuyards ont été rejoints par Fabien Doubey, Romain Guillemois et Daniel Pearson. L’avantage des six coureurs a culminé à près de 6 minutes avant l’entrée dans la partie la plus accidentée du parcours, avec les neuf côtes au programme. Le sextet de tête a abordé la première des trois ascensions du Mur du Huy (km 143,5) avec 1’30 d’avance sur le peloton. Le dernier survivant de l’échappée, Olivier Pardini, a été revu à 35 kilomètres du but.

L’Italien Alessantro De Marchi s’est à son tour extrait du peloton pour passer avec 20 secondes d’avance au 2e passage du Mur de Huy, avant d’être rejoint et surpassé par le Luxembourgeois Bob Jungels. Ce dernier, qui a porté son écart à 30 secondes à 5 kilomètres de l’arrivée, n’a pu résister au retour du peloton conduit par les équipes Sky et Movistar. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top