12.04.2017, 00:01  

Froome, candidat au triplé sur le Tour de Romandie

chargement
Richard Chassot, patron du Tour de Romandie, avec Danilo Wyss, l’un des trois Romands de l’édition 2017.
Par ATS

CYCLISME - Le Britannique pourrait bien rejoindre Stephen Roche au palmarès cette année.

Chris Froome (Sky) se profile comme le grand favori du Tour de Romandie 2017, qui reliera Aigle à Lausanne du 25 au 30 avril. Le Britannique est la tête d’affiche d’un plateau relevé.

Triple vainqueur du Tour de France (2013, 2015 et 2016), Chris Froome espère bien accrocher le TdR une troisième fois après 2013 et 2014. Le Britannique de 31 ans n’aura pas à se soucier de Nairo Quintana, tenant du titre et principal absent de cette 71e édition. Le Colombien de la Movistar a changé de programme cette année en vue d’une participation au Giro. Mais le leader de la Sky aura tout de même passablement de contradicteurs, notamment au sein de l’équipe BMC. La formation américano-suisse se déplace avec deux leaders – Richie Porte et Tejay van Garderen – et affiche d’emblée ses ambitions.

Adversaires de taille

Parmi les autres adversaires de Froome, il convient de citer les deux coureurs de la formation Katusha-Alpecin, Simon Spilak et Ilnur Zakarin. On se souvient que le Russe avait remporté l’épreuve en 2015 devant son coéquipier slovène en réussissant un superbe contre-la-montre sur les rampes lausannoises. Et attention aussi au Colombien Jarlinson Pantano, ex-IAM désormais sous l’étendard de Trek. Révélé l’an dernier sur le Tour de Suisse puis vainqueur d’une étape sur le Tour de France, le grimpeur de 28 ans est mûr pour un succès final sur une course à étapes.

Les sprinters n’ont pas été oubliés, et la troisième étape en circuit à Payerne paraît taillée pour Mark Cavendish. La fusée du team Dimension Data marche bien cette saison, et le voilà de retour sur le TdR après quatre ans d’absence. Le Britannique de 31 ans ajouterait volontiers une quatrième victoire d’étape à son impressionnant palmarès.

Michael Albasini en forme

Qui dit Tour de Romandie dit forcément pléthore de coureurs suisses. S’ils devront travailler pour leurs leaders, Stefan Küng et le Vaudois Danilo Wyss font partie du solide contingent de BMC. Le Thurgovien, légèrement blessé sur Paris-Roubaix, n’arrive pas avec la confiance au beau fixe. A signaler aussi la présence chez BMC du jeune Valaisan Kilian Frankiny, néo-pro de 23 ans. Privée de Thibaut Pinot, lui aussi attiré par le Giro, l’équipe FdJ alignera deux Romands qui auront à cœur de briller sur «leurs» routes. Steve Morabito avoue que son pic de forme sera atteint plus tard, mais le grimpeur a déjà entouré sur son calendrier la première étape arrivant tout près de chez lui, à Champéry. Sébastien Reichenbach ne devait pas participer au TdR, mais une blessure au pied a chamboulé son programme. Les deux Valaisans auront clairement carte blanche tout au long de l’épreuve.

De son côté, Michael Albasini débarque avec une première victoire cette saison. Le Thurgovien s’est imposé sur une étape du Tour du Pays Basque. Et depuis 2014, le puncheur a signé six victoires d’étape sur les routes romandes. Reste encore Mathias Frank. Le Lucernois d’AG2R, leader de son équipe, visera notamment le général, où il aura une belle carte à jouer.

La Vaudoise arrête

Le Tour de Romandie va perdre son sponsor principal, La Vaudoise. Après neuf ans d’engagement, le groupe d’assurances a décidé de ne pas prolonger son contrat à l’issue de l’édition 2017. «C’est une perte très importante», a reconnu Richard Chassot. Selon le directeur du TdR, l’engagement financier de La Vaudoise représente 15 à 20% du budget annuel de l’épreuve, qui se monte à près de 5,5 millions de francs.

Aucun remplaçant à La Vaudoise n’a encore été trouvé. «Nous avons quelques pistes, des contacts, mais cela n’a encore rien donné», a relevé Richard Chassot. «Je reste néanmoins confiant. L’image du Tour de Romandie est intéressante pour un sponsor, avec notamment une diffusion télévisuelle de la course dans 190 pays», a-t-il rappelé.

Les étapes

Tour de Romandie 2017 (25 - 30 avril). Prologue: circuit à Aigle (4,8 km). 1re étape: Aigle - Champéry (168,9 km). 2e étape: Champéry - Bulle (161,3 km). 3e étape: Payerne - Payerne (187 km). 4e étape: Domdidier - Leysin (163,5 km). 5e étape: contre-la-montre individuel à Lausanne (18,3 km).

ATS

  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top