17.07.2017, 00:01  

Ils roulent dans une autre galaxie

Abonnés
chargement
1/5  

 17.07.2017, 00:01   Ils roulent dans une autre galaxie

VTT - Nino Schurter et Jolanda Neff ont assis un peu plus encore leur suprématie nationale aux championnats de Suisse.

Un parcours exigeant, un soleil radieux, des régionaux en vue et deux champions incontestés. Organisés pour la première fois hier à Montsevelier, les championnats de Suisse de cross-country ont tenu toutes leurs promesses. Le public venu en masse dans le canton du Jura ne s’était pas trompé, lui qui a eu le privilège d’assister à un spectacle de niveau...

Un parcours exigeant, un soleil radieux, des régionaux en vue et deux champions incontestés. Organisés pour la première fois hier à Montsevelier, les championnats de Suisse de cross-country ont tenu toutes leurs promesses. Le public venu en masse dans le canton du Jura ne s’était pas trompé, lui qui a eu le privilège d’assister à un spectacle de niveau mondial. Retour sur les moments chauds de la grand-messe du VTT helvétique.

Eternel Nino Schurter. Le Grison de 31 ans a conquis dans les forêts jurassiennes son septième sacre national, un de plus dorénavant que Christoph Sauser. Si l’on compte encore ses victoires en juniors et en M23, il totalise même 12 médailles d’or.«Je ressens une grande fierté pour ce que j’ai accompli au niveau national. Je suis très heureux pour ce nouveau maillot», savourait le médaillé de bronze aux JO 2008, d’argent aux Jeux 2012 et d’or à Rio.

Nino Schurter a fait preuve d’une incroyable maîtrise dans sa gestion de la course. Concentré sur son objectif final, le quintuple champion du monde n’a jamais paru en danger malgré les assauts répétés de Mathias Flückiger – tombé au début du 4e tour – et de Florian Vogel, longtemps dans ses roues. Ses deux vassaux ont d’ailleurs conlu la course avec 13’’ et 16’’ de retard. «Ce fut une lutte très dure avec Mathias notamment, qui m’a attaqué dès que je baissais un peu le pied. Je n’ai jamais pu me relâcher un seul instant.»

Victorieuse en 2014 et 2016, argentée en 2015, Jolanda Neff a prouvé qu’elle était bien la meilleure vététiste de ces dernières années. La Saint-Galloise de 24 ans s’est imposée avec plus de deux minutes d’avance sur Linda Indergand et près de quatre sur Corina Gantenbein. Un gouffre. «Je tenais encore davantage à ce titre cette année que les précédentes. Le printemps a été difficile avec une seule victoire à mon actif.»

Huitième et meilleure romande, Marine Groccia a réussi sa course. A un rythme soutenu. «En voyant la liste de départ, j’avais pronostiqué une huitième place. J’aurais pu un moment m’arracher pour tenter de ravir le septième rang, mais je suis déjà satisfaite de cette performance» sourit la régionale de l’étape, qui a fini la course à plus de 11’ de la Saint-Galloise.

La marche était certainement un peu trop haute pour monter sur le podium, occupé par trois vététistes d’une autre planète (Sina Frei, Alessandra Keller et Nicole Koller). La quatrième place de Chrystelle Baumann – à près de dix minutes de la gagnante – constitue donc un excellent résultat. «C’est la médaille en chocolat, celle normalement de la déception, mais je suis au contraire très contente. Devant, elles font parties des meilleures mondiales», résumait la résidente de Montalchez. La preuve? Sina Frei a roulé presque toute l’épreuve avec Jolanda Neff.

Sur le plan tactique, Chrystelle Baumann n’a rien à se reprocher. Malgré la touffeur, elle a su gérer son effort pour garder du jus dans les deux derniers tours de course. Moment choisi par la sociétaire du CC Littoral pour «faire le trou» sur ses deux poursuivantes, Sonja Guerrini et Ramona Laura Kupferschmied. «Après le gros mois de juin que j’ai eu, je suis étonnée d’être aussi en forme. Je me suis exprès peu entraînée cette semaine pour avoir le maximum de fraîcheur aujourd’hui. Cela a payé.»

Chrystelle Baumann bénéficiera de quelques jours de repos avant d’attaquer sa prochaine échéance: les championnats d’Europe M23 à Darfo Boario Terme en Italie, du 27 au 30 juillet.

Candidats au titre en juniors, Alexandre Balmer et Pauline Roy ont dû se contenter de l’argent et du bronze. Pour sa première saison dans cette catégorie, le Chaux-de-Fonnier a terminé derrière son grand rival argovien – plus âgé d’une année – Joël Roth.

«Je manquais d’explosivité, je n’avais pas les watts», livrait le champion de Suisse cadets 2016. «A chaque montée, il me lâchait et je devais tout le temps rattraper mon retard dans les parties techniques.» Sauf dans l’avant dernier tour où le coureur du Cimes Cycles aurait pu profiter d’un ennui mécanique de son adversaire pour s’échapper. Fair-play, il l’a attendu. «Le titre peut attendre une année. Maintenant, je vais me focaliser sur les Européens.»

Chez les filles, Pauline Roy a arraché une troisième place qui a valeur de succès. «J’ai vraiment eu un début de saison en deçà de mes espérances. Quand j’ai vu que j’étais dans le coup pour le podium, je me suis surpassée pour ne pas perdre mon rang», admettait, soulagée, la Chaux-de-Fonnière.

Classements

Elites (28,4 km): 1. Nino Schurter (Coire) 1h28’35’’. 2. Mathias Flückiger (Leimiswil) à 0’13’’. 3. Florian Vogel (Jona) à 0’16’’. 4. Lars Forster (Jona) à 0’48’’. 5. Thomas Litscher (Thal) à ‘50’’. 6. Marcel Guerrini (Neuhaus) à 2’44’’. 7. Fabian Giger (Rieden) à 3’14’’. 8. Reto Indergand (3’40’’). 9. Andri Frischknecht (Feldbach) à 4’02’’. 10. Martin Fanger (Genève) à 0’40’’. 26 classés.

M23 (19,6 km): 1. Filippo Colombo (Bironico) 1h18’02. 2. Simon Vitzthum (Rheineck) à 0’’55. 3. Albine Vital (Tersnaus) à 0’58’’. 45 classés.

Juniors (15, 2 km): 1. Joël Roth (Kölliken) 1h05’12’’. 2. Alexandre Balmer (La Chaux-de-Fonds) à 14’’. 3. Jorin Gabriel (Wettswil) à 23’’. 44 classés.

Cadets (10, 8 km): 1. Steven Thür (Altenrhein) 51’58’’. Puis: 9. Léon Dénervaud (Peseux) à 1’52’’. 45 classés.

Masters (15,2 km): 1. Nicolas Lüthi (Hauterive) 1h06’56’’. 15 classés.

Elites (19,6 km): 1. Jolanda Neff (Thal) 1h29’11. 2. Linda Indergand (Silenen) à 2’15’’. 3. Corina Gantenbein (Klosters) à 3’54’’. 4. Kathrin Stirnemann (Gränichen) à 5’19’’. 5. Ramona Forchini (Wattwil) à 6’49’’. 6. Katrin Neumann (Riehen) à 9’43’’. 7. Andrea Waldis (Morschach) à 10’48’’. 8. Marine Gracia (Beassecourt) à 11’39’’. 9. Katja Montani (Péry) à 17’51’’. 10. Eliane Müggler (Thal) à 20’39’’. xxx classées.

M23 (19,6 km): 1. Sina Frei (Uetikon am See) 1h11’54. 2. Alessandra Keller (Stans) à 3’21’’. 3. Nicole Koller (Schmerikon) à 7’23’’. 4. Chrystelle Baumann (Montalchez) à 9’42’’. 5. Sonja Guerrini (Neuhaus) à 10’32’’. 8 classées.

Juniores (15,2 km): 1. Nadia Grod (Besenbüren) 59’28’’. 2. Tina Züger (Rieden) à 2’00’’. 3. Pauline Roy (La Chaux-de-Fonds) à 3’08’’. 16 classées.

Cadettes (10,8 km): 1. Vera Schmid (Marbach) 43’03’’. Puis: 6. Lisa Baumann (Montalchez) à 3’10’’. 9. Camille Roy (La Chaux-de-Fonds) à 3’56’’. 11 classées.

Pignons sur roue

sacre Nicolas Lüthi (photo SP) est immortel. Le capitaine du team Prof a décroché le titre de champion de Suisse dans la catégorie Masters. Le coureur «jaune» a avalé les 15,2 km en 1h06’56’’, reléguant son premier poursuivant, Jürg Graf, à près de deux minutes. Ne lui reste plus désormais qu’à trouver un peu de place dans son armoire pour y ranger son nouveau maillot à croix blanche…

top-10 En cadets, trois régionaux ont décroché une place dans le top-10. Le vététiste de Peseux, Léon Dénervaud, a pris le 9e rang sur 45 classés (53’50’’). Chez les filles, Lisa Baumann (Montalchez) et Camille Roy (La Chaux-de-Fonds) ont terminé respectivement à la 6e (46’13’’) et 9e place (46’59’’) sur 12 concurrentes.

victoire Il n’y avait pas que la compétition nationale au programme du week-end jurassien. Patrick Lüthi s’est imposé, samedi, lors de la 20e édition de la Valterbimania, sixième manche de la Garmin Bike Cup. Le Marinois a parcouru les 20 km de la course en 52’52’’. Le podium a été complété par le résident d’Orvin, David Tschanz (à 0’’25) et le Saint-Blaisois Vitor Rodrigues (1’27’’). Pour rappel, les championnats de Suisse de cross-country se sont greffés cette année à la traditionnelle polysportive épreuve de Montsevelier.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top