24.02.2017, 00:01  

Marc Dubois se remet en piste pour être encore à l’heure

Abonnés
chargement
Marc Dubois s’est préparé minutieusement depuis deux mois pour reprendre son record.

 24.02.2017, 00:01   Marc Dubois se remet en piste pour être encore à l’heure

Par Julián Cerviño

CYCLISME - Le Jurassien veut reprendre son record national demain au vélodrome de Granges.

Le 6 décembre 2015 en descendant de son vélo, Marc Dubois n’était pas certain de retenter un jour de battre encore le record suisse de l’heure. Le Jurassien venait d’établir une marque de 48,199 ...

Le 6 décembre 2015 en descendant de son vélo, Marc Dubois n’était pas certain de retenter un jour de battre encore le record suisse de l’heure. Le Jurassien venait d’établir une marque de 48,199 km. Plus de trois mois plus tard (le 22 mars 2016), le Bernois Micah Gross parcourait 48,255 km, soit 56 mètres de plus que le Breulotier. De quoi titiller le coureur du Team Humard-Vélo Passion qui s’est remis en piste pour tenter de reprendre son record demain au vélodrome de Granges (dès 18h45).

«Pas Bradley Wiggins»

«C’est frustrant de perdre un record pour 56 mètres», admet cet amateur employé dans une entreprise biennoise. «Si je parviens à faire mieux que la dernière fois, je pourrai le reprendre.» Le défi ne semble, à première vue, pas hors de portée du rouleur des Franches-Montagnes. Mais, dans cet exercice très particulier, chaque mètre supplémentaire représente une sacrée dose d’effort.

Par rapport à sa première tentative, Marc Dubois (31 ans) dispose tout de même d’une bonne base et peut s’appuyer sur un tableau de marche précis. «Après cet essai, j’étais surtout fatigué mentalement, mais physiquement j’avais assez bien tenu le coup», assure-t-il. «Je n’étais pas totalement dégoûté et je savais ce qu’il fallait améliorer pour réaliser un meilleur résultat.»

Donc, depuis cet automne, notre homme s’est remis en piste pour se réaccoutumer à cette discipline, avant de préparer spécifiquement cette nouvelle tentative depuis deux mois à raison de quatre séances hebdomadaires. Il s’est appuyé sur les conseils de Daniel Wyder – cet ex-pistard l’avait déjà préparé en 2015 – et le soutien de Laurent Beuret, qui avait partagé son expérience l’hiver dernier.

Départ plus prudent

Ces trois hommes ont travaillé minutieusement. «Nous avons essayé de corriger plein de petits détails, au niveau de l’aérodynamisme notamment», précise-t-il. «Cela ne va pas me permettre de doubler la distance tout de même. Je ne suis pas devenu Bradley Wiggins en deux ans (rire).» Rappelons que le Britannique détient le record du monde de l’heure depuis le 7 juin 2015 avec 54,526 km.

Les ambitions de Marc Dubois sont plus limitées que celle du fantasque «Wiggo». «Pour parcourir même 100 mètres supplémentaires par rapport à 2015, c’est très chaud», image-t-il. «Ce n’est pas si simple de gagner autant de distance. Je ne peux plus me permettre un passage à vide de cinq minutes.» Et ce n’est pas évident de ne pas connaître un coup de mou en tournant durant une heure tout seul sur une piste.

La force mentale joue un grand rôle, la planification et la gestion de l’effort aussi. «Nous avons établi un nouveau tableau de marche», livre Marc Dubois. «Je vais prendre un départ plus prudent, afin de pouvoir accélérer sur la fin. En 2015, j’avais connu un passage à vide entre la trentième et la quarantième minute. J’étais parti trop vite.»

Comme en 2015, Marc Dubois est conscient qu’un vrai professionnel, tel que Stefan Küng, pourrait aller plus loin que lui. Sa démarche est surtout personnelle. «Je veux juste faire mieux pour avoir une satisfaction et pour récompenser l’équipe qui m’entoure», confie-t-il. Cette récompense, le Jurassien devra la mériter et aller la chercher après avoir tourné au moins 193 fois autour de la piste soleuroise.

Note: cette tentative de record sera précédée par une initiation à la piste (de 16h30 à 18h15, places limitées) et suivie par la présentation du Team Humard avant la saison 2017 (dès 20h). Informations via contact@velopassion.ch


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top