11.04.2017, 22:45  

Finale de LNA: Zoug bat Berne et se relance dans la série

chargement
La rencontre entre Zoug et Berne s'est prolongée au-delà du temps réglementaire.

hockey - Mardi soir, Zoug a battu Berne 2-1 lors des prolongations, lors du troisième match de la finale de LNA.

Le troisième match de la finale de LNA entre Berne et Zoug a souri aux joueurs de Suisse centrale 2-1 ap. Les Zougois reviennent à 2-1 dans la série.

Une mitaine qui se troue sur un tir anodin et Zoug qui égalise alors que l'on sentait la partie bien en mains des Bernois. Irréprochable jusque-là, Leonardo Genoni a mal estimé la trajectoire d'un tir de Martschini avec sa grosse mitaine. Cela eut pour effet de freiner la rondelle qui a malgré tout fini sa course dans le but bernois. Alors à la 55e, les hommes de Harold Kreis ont commencé à y croire de nouveau après ce coup du sort. Et puis en prolongation, c'est sur un lancer de la bleue de Morant que Suri a pu dévier le puck au fond et redonner espoir à tous ses coéquipiers.

Alors Zoug a-t-il résolu ses soucis à 5 contre 5? Un peu, mais ce n'est toujours pas ça. Alors oui, Martschini et sa clique ont adressé davantage de tirs sur Genoni. Et oui, les Bernois n'ont plus eu la vie aussi facile que lors du dernier match à la PostFinance Arena. Mais les Zougois devront compter sur autre chose que la chance pour savourer un deuxième titre.

Le tournant de la rencontre aurait pu se passer à la 10e minute. C'est à ce moment-là que Jarkko Immonen y est allé trop fort dans la bande alors que David Jobin avait le puck. Résultat des courses, les arbitres ont renvoyé le Finlandais au vestiaire et Berne a pu profiter de cinq minutes avec un homme de plus sur la glace. Sans se stresser, les joueurs de la capitale ont fait circuler la rondelle, parfois maladroitement. Et puis à la 15e, Untersander a pu trouver une ligne de tir et son lancer a touché Stephan avant de retomber sur la palette d'Andrew Ebbett qui n'a pas manqué l'occasion d'ouvrir le score.

Pointé du doigt après les deux premiers actes et surtout le 3-2 encaissé samedi, Tobias Stephan a su rebondir. L'ancien portier de Genève-Servette a été sauvé par la chance sur un essai de Bodenmann à la 41e, mais il a volé un but à ce même Bodenmann quatre minutes plus tard. Les joeuurs de Suisse centrale ont cru en leur bonne étoile dès l'égalisation. On peut même dire que depuis la 45e minute, ce sont eux qui ont le plus mérité la victoire. Est-ce là le résultat du travail avec le psychologue du sport Saul Miller? Peut-être. Mais ce succès étriqué tombé un peu comme un cheveu sur la soupe ne doit pas remettre en cause la domination de Berne. Berne a perdu, mais les Ours ne se laisseront pas faire jeudi à Zoug pour l'acte IV.

ATS

Top