21.04.2017, 00:01  

Enorme exploit de Jérémie Toedtli, douzième du Tour de Corse

Abonnés
chargement
Jérémie Toedtli a su apprivoiser les quatre roues motrices de sa Skoda Fabia.
Par réd - comm

RALLYE - Le pilote de Colombier a su tirer son épingle du jeu sur l’Ile de Beauté, terminant cinquième du groupe R5 pour son baptême en WRC.

Jérémie Toedtli a frappé fort en Corse il y a une dizaine de jours. En effet, le pilote de Colombier a pris le 12e rang final du Tour de Corse, manche du championnat du monde WRC, à 15’50’’ du vainqueur, le Belge Thierry Neuville. Le Neuchâtelois, associé pour la première fois à Antoine Paque, a par la même occasion...

Jérémie Toedtli a frappé fort en Corse il y a une dizaine de jours. En effet, le pilote de Colombier a pris le 12e rang final du Tour de Corse, manche du championnat du monde WRC, à 15’50’’ du vainqueur, le Belge Thierry Neuville. Le Neuchâtelois, associé pour la première fois à Antoine Paque, a par la même occasion terminé cinquième du groupe R5 au volant de sa Skoda Fabia quatre roues motrices.

«Je suis supercontent de mon rallye. Bien sûr, j’ai commis quelques erreurs, mais nous avons su rester sur la route et éviter les nombreux pièges du parcours. Terminer cinquième en R5 et 12e scratch à l’occasion de ma deuxième course au volant d’une R5, pour mon premier rallye en championnat du monde et pour la la première course avec Antoine Paque, constitue un véritable exploit», se félicite Jérémie Toedtli.

Ce n’est pas anodin si l’étudiant en ingénierie à la Haute Ecole Arc de Neuchâtel a réussi cette performance de choix sur les routes corses. Car Jérémie Toedtli connaît les routes de l’Ile de Beauté, là même où il avait effectué ses débuts en rallye voici cinq ans à l’occasion du Tour de Corse historique au volant d’une Ford Escort MK2, préparée par son père Gérald.

Le pilote neuchâtelois a fait honneur à sa réputation à l’occasion de cette épreuve. Celui qui est surnommé «Iceman», pour, outre son talent, son sang-froid et sa fiabilité (1 seul abandon en 39 rallyes disputés), a su maîtriser un bolide qui lui avait déjà permis de prendre le troisième rang du Rallye international du Valais en fin de saison dernière. «La pression montait au fur et à mesure que le départ approchait. Même si l’objectif consistait à se faire remarqué, il fallait également pouvoir rallier l’arrivée afin de consolider cette image de fiabilité et emmagasiner un maximum d’expérience», relevait Jérémie Toedtli avant de détailler sa course.

«Je termine la première étape au huitième rang des R5 après avoir gagné quelques rangs dans la dernière spéciale. Cela me permettait de compenser les quelques poignées de secondes perdues lors de la troisième où la Skoda m’a échappée pour finir en tête à queue. Heureusement, je n’ai rien touché et étais globalement satisfait de la première journée», glisse-t-il. «J’attaque la deuxième journée avec beaucoup d’appréhension, surtout que le départ a été différé à cause d’une sortie de route d’un concurrent parti peu avant moi, ce qui a refroidi mes pneus. J’ai touché un petit muret que je n’avais pas noté. Si la jante a amorti le choc, j’ai terminé la spéciale à une allure modérée. Dans le second tour, je pars en demi-tête à queue et perds plus de 20 secondes. Heureusement, la journée se termine par une bonne dernière spéciale (6e temps), ce qui me place 13e du général et 7e en R5. Je reste néanmoins fâché contre moi-même pour ces deux erreurs.»

«Lors de la dernière étape, je signe le sixième temps de la longue spéciale (54 km, 34’’), ne concédant que 0’’8 au kilomètre au premier R5, et prouvant que je possédais les capacités à tenir le rythme, physiquement et en termes de concentration sur les longues spéciales. C’est ainsi que je remonte au cinquième rang des R5», se félicite encore un Jérémie Toedtli, qui sera engagé au rallye du Chablais début juin. réd - comm


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top