21.04.2017, 00:01  

Wawrinka et Murray passent à la trappe

chargement
Par ats

MONTE-CARLO - Cuevas et Ramos-Vinolas ont fait chuter les cadors. Djokovic a eu chaud.

L’édition 2017 du Masters 1000 de Monte-Carlo ne sourira pas à Stan Wawrinka. Battu 6-4 6-4 par Pablo Cuevas, le Vaudois est tombé dès les huitièmes de finale.

Opposé pour la première fois à l’Uruguayen, le champion de l’US Open a eu de la peine à exister dans cette partie, ne parvenant pas à engager le combat physique face au 31e joueur mondial. «J’ai vécu un match compliqué. Il a joué de manière agressive, sans que je parvienne à trouver les bonnes solutions pour lui répondre. Je me suis montré trop hésitant et, contre un bon joueur de terre battue comme Cuevas, on le paie direct», a-t-il expliqué.

Stan Wawrinka a notamment été inoffensif sur le service de son adversaire. Il ne s’est pas procuré la moindre balle de break, ne gagnant même que huit points sur le service d’un Cuevas qui n’a pas été loin de livrer le match parfait.

Le Vaudois a, lui, concédé son service dès le troisième jeu de la manche initiale et d’entrée dans le deuxième set. «J’espérais forcément faire mieux sur ce tournoi qui me tient à cœur», a relevé le vainqueur de l’édition 2014. «Mais il ne faut pas oublier qu’il s’agissait de mon premier tournoi de l’année sur terre battue. J’ai besoin de retrouver mes automatismes. Et pour cela, j’ai désormais devant moi un bloc de deux semaines d’entraînement. Cela va me permettre de travailler très dur», a assuré celui qui reprendra la compétition à Madrid (7-14 mai), puis qui enchaînera avec Rome, Genève et Roland-Garros.

Tout comme Stan Wawrinka, Andy Murray a chuté dès les huitièmes de finale dans la Principauté. Demi-finaliste l’an dernier, le No 1 mondial s’est incliné 6-2 2-6 7-5 devant l’Espagnol Albert Ramos-Vinolas (ATP 24). Une défaite rageante pour l’Ecossais, lui qui a mené 4-0 et qui s’est procuré deux balles de 5-1 dans la manche décisive face au Catalan.

Après un premier match en demi-teinte contre Gilles Muller, Andy Murray n’a pas obtenu les enseignements qu’il recherchait dans ce premier Masters 1000 de l’année sur terre battue. Forfait à Miami en raison de douleurs au coude, l’Ecossais est loin de jouer au niveau qui doit être celui d’un No 1 mondial. «C’est frustrant de perdre un tel match. J’avais largement de quoi l’emporter au troisième set. Le point positif, c’est que mon coude va mieux. Je ne ressens presque plus de gêne pour servir», a relevé Andy Murray.

Novak Djokovic s’est, lui, qualifié pour les quarts de finale. Mais le Serbe, toujours en panne de confiance, a été loin d’être convaincant face à l’Espagnol Pablo Carreno Busta (ATP 19). Comme au tour précédent face à Gilles Simon (6-3 3-6 7-5), le No 2 mondial a eu besoin de trois manches avant de s’imposer, 6-2 4-6 6-4. Il a notamment eu très chaud dans le troisième set, lorsqu’il a dû écarter deux balles de break à 4-4.

Finalement, Rafael Nadal a été le seul cador à vivre une journée tranquille sur le Rocher. Loin d’être impérial la veille face à Kyle Edmund, l’Espagnol avait tout à craindre du grand espoir allemand Alexander Zverev (ATP 20). Il n’a toutefois fait aucun cadeau à son cadet, qui a encaissé un sec 6-1 6-1 le jour de son 20e anniversaire. ats


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top