04.03.2017, 00:01  

«L’écart avec Aesch est trompeur»

Abonnés
chargement
Madison Bugg et le NUC veulent enfin battre les Bâloises.

 04.03.2017, 00:01   «L’écart avec Aesch est trompeur»

VOLLEYBALL - Le NUC reçoit demain (17h30) le dauphin de Volero Zurich en championnat.

La troisième fois sera-t-elle la bonne? Battu en ouverture de championnat (3-1), puis début décembre (3-2) par Aesch Pfeffingen, le NUC compte faire chuter le dauphin de Volero demain à la Riveraine (17h30).

Car, même si les Bâloises sont deuxièmes de LNA à 7 points des Zurichoises mais avec 14 longueurs de marge sur le troisième VFM et 19...

La troisième fois sera-t-elle la bonne? Battu en ouverture de championnat (3-1), puis début décembre (3-2) par Aesch Pfeffingen, le NUC compte faire chuter le dauphin de Volero demain à la Riveraine (17h30).

Car, même si les Bâloises sont deuxièmes de LNA à 7 points des Zurichoises mais avec 14 longueurs de marge sur le troisième VFM et 19 sur le NUC (5e), Silvan Zindel est convaincu des chances de ses protégées.

«L’écart avec Aesch est trompeur. C’est vrai que les Bâloises ont une belle équipe, mais elles ne sont pas tellement plus fortes que les autres. Le fait qu’elles aient refusé de disputer la Coupe d’Europe a pu leur assurer une continuité en championnat impossible pour VFM, Guin ou nous.»

Or, cette fois, le NUC a disposé d’une semaine pleine pour préparer cette rencontre. «Nous en avons profité pour travailler dans tous les secteurs, tant technique que tactique qu’au niveau de la dynamique de l’équipe.»

Match avancé?

Entendez par là des discussions ouvertes collectives et individuelles, ainsi que des activités hors terrain pour «soigner les relations à l’intérieur du groupe. Lorsque nous jouons plusieurs matches par semaine, nous sommes, par la force des choses, contraints de laisser un peu de côté l’aspect mental et social. Or, il peut s’avérer important dans cette phase décisive de la saison.»

Tout autant que la technique. Sur ce plan, Silvan Zindel met en exergue «la capacité à bien servir. En outre, nous devons être habiles en attaque pour transpercer le mur très haut de Aesch. A cet égard, le fait d’avoir récemment affronté des équipes aussi fortes que Schwerin et Volero est positif.»

La suite des travaux est incertaine. Le NUC, qui doit jouer en Allemagne jeudi 9, a demandé, comme le règlement l’y autorise, de déplacer le match à Schaffhouse du 11. Puisque la fédération a refusé de le retarder au mardi 14 (la première phase du championnat doit se boucler le 12), la rencontre pourrait finalement se disputer le mardi 7, avant la rencontre européenne. A confirmer. esa


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top