18.03.2017, 00:01  

La Coupe d’Europe au minimum

chargement
Mandy Wigger transperce le «bloc» de Tamara Ignjic et Karmen Brletic: le NUC doit se souvenir qu’il a remporté la répétition générale.

VOLLEYBALL - Réaliste, le NUC vise entre la cinquième place et la médaille de bronze.

Le NUC jouera la partie finale de sa saison contre Guin en quarts de finale des play-off de LNA, dès demain en terre fribourgeoise (16h30). Avec l’ambition de conclure en beauté un hiver généreux en satisfactions.

«Nous avons réussi un magnifique parcours en Coupe d’Europe, en nous qualifiant pour les quarts de finale de la Challenge Cup. Et en Coupe de Suisse, nous sommes allés le plus loin possible, en prenant même un set à Volero en demi-finale», rappelle Silvan Zindel. «Il ne reste plus que le championnat, la compétition la plus importante, pour que la réussite soit totale. Ces quarts de finale vont décider si le bilan est très satisfaisant ou pas.»

Au minimum cinquième

L’objectif minimal du NUC est la cinquième place finale, pour obtenir comme l’an passé le dernier visa suisse en Challenge Cup. «Même si notre belle aventure nous a coûté beaucoup d’énergie cette saison, il est exclu que nous renoncions à jouer la Coupe d’Europe», assure l’entraîneur neuchâtelois. «Appréciée par le public, cette compétition est très importante pour l’image du club et le recrutement des joueuses.»

A l’autre bout de la fourchette, la médaille de bronze semble constituer le point culminant des espoirs neuchâtelois, ce qui ne trahit aucunement un manque d’appétit. «Cela correspond simplement à la réalité», lâche le Saint-Gallois. «Eliminer Volero dans une série au meilleur de trois matches, alors que les Zurichoises n’ont plus perdu en championnat depuis cinq ans, c’est utopique.»

Depuis son retour en LNA au printemps 2009, le NUC est monté à cinq reprises sur le podium de LNA (4e en 2013 et 5e l’an dernier). Et l’idée lui trotte dans la tête d’y retourner. «C’est l’objectif», confirme Silvan Zindel, avec les gants et les pincettes d’usage. «Il faut bien être conscient que cela devient toujours plus difficile pour nous de décrocher une médaille. Nous sommes la seule équipe du top-5 à aligner quatre joueuses suisses dans le ‘sept’ de base, libero comprise. En LNA, seul Cheseaux, Lucerne (qui va se retirer de l’élite) et le NUC évoluent avec trois étrangères. Nous ne nous plaignons pas, mais c’est une évolution frappante à constater.»

Philosophie intacte

Le coach neuchâtelois l’assure: «Dans un avenir proche, nous continuerons à accorder la priorité aux Suissesses, avec comme objectif réaliste et nécessaire de terminer parmi les cinq meilleures équipes du pays. Pour moi, c’est clair qu’il faut poursuivre et assumer notre travail de formation, en sachant que ce ne sera plus ‘normal’ ni ‘évident’ de monter sur le podium en LNA, même si cela reste évidemment toujours possible.»

L’avenir proche, c’est demain, avec ce premier match à Guin, contre «l’un des adversaires les plus difficiles» à affronter. L’une des clés de la série sera la capacité du NUC à contrôler la diagonale américaine Chantale Riddle. «Nous avons travaillé pour trouver des solutions, afin de mieux la bloquer et la défendre», lâche laconiquement le Saint-Gallois. Les Neuchâteloises devront servir fort (et bien) pour limiter les options de la passeuse Kristel Marbach. «Sans oublier que d’autres joueuses (comme l’ailière serbe Tamara Ignjic) peuvent aussi nous poser des problèmes», prévient le coach.

Avec, peut-être, un léger coup de joran dans les voiles du NUC après sa victoire 3-1 (27-25 26-24 19-25 25-17) dimanche dernier à la Riveraine, lors de la répétition générale. «Même s’il ne faut pas surestimer ce succès, gagner cette rencontre était très important pour nous», souffle Silvan Zindel. «Nous savons que nous sommes capables de battre cette équipe, de revenir quand nous sommes menés au score et de remporter les sets même quand le résultat est serré.»

Le NUC, aussi, semble plus serein mentalement. L’entraîneur de Guin Nicki Neubauer va quitter le club (pour rejoindre Schaffhouse) et sera remplacé par l’ancien coach de Lucerne, Dario Bettello. Une certaine incertitude règne parmi les joueuses en vue de la saison prochaine, et ce n’est jamais bon avant d’aborder le dernier effort de l’hiver.

la suisse à neuchâtel

L’équipe de Suisse féminine jouera un match amical contre la Suède le vendredi 26 mai à la Riveraine (20h). Les deux formations participeront à un camp d’entraînement à Neuchâtel du mercredi 24 au samedi 27 pour préparer les qualifications pour les championnats du monde, qui auront lieu à Sofia (BUL) du 30 mai au 5 juin. Les Suissesses seront opposées à la Bulgarie, au Kosovo, au Monténégro, à la Roumanie et à la Turquie.

play-off, quarts de finale

Volero Zurich (1er) - Kanti Schaffhouse (8e)

Aesch (2e) - Köniz (7e)

Franches-Montagnes (3e) - Cheseaux (6e)

NUC (4e) - Guin (5e)


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top