13.03.2017, 00:01  

Le NUC contre Guin en quarts de finale

chargement
Michaela Reesor attaque face à Karmen Brletic (6) et Chantale Riddle (3): le NUC a remporté sa répétition générale contre Guin.

VOLLEYBALL - Même en marquant six points ce week-end, les Neuchâteloises ne sont pas remontées au 3e rang.

Le NUC ne pouvait pas faire plus pour ce dernier week-end du championnat régulier de LNA féminine. Vainqueur de Kanti Schaffhouse 3-0 samedi au lendemain de son retour de Coupe d’Europe, l’équipe neuchâteloise a enchaîné hier avec une belle victoire à la Riveraine contre Guin (3-1), qu’elle retrouvera dès dimanche prochain en quarts de finale des play-off.

Le NUC aurait pu faire mieux, en revanche, si Aesch (assuré de terminer deuxième derrière Volero Zurich) avait joué le jeu jusqu’au bout. Malheureusement pour l’équité sportive, la formation bâloise (déjà battue 3-0 samedi à Cheseaux...) a reçu Franches-Montagnes hier sans ses deux meilleures joueuses, la top-scorer Laura Künzler et Maja Storck (39 points à elles deux le 5 mars dernier contre le NUC). VFM s’est imposé 3-1 et a ainsi conservé sa troisième place. Quatrièmes à un point, les filles de la Riveraine devront donc se farcir Volero si elles se qualifient pour les demi-finales.

Le NUC est à sa place

«On peut avoir des regrets, mais ce dénouement est logique. Si VFM n’avait pas fait son faux pas à Lugano, tout aurait même été réglé avant ce week-end pour la troisième place», glisse Antoine Benacloche, le vice-président du NUC. «Nous finissons quatrièmes, derrière trois équipes que nous n’avons pas réussi à battre une seule fois cette saison. Pour espérer être devant VFM, il aurait fallu au moins gagner un derby...»

Silvan Zindel confirme: «Troisième, cela aurait été mieux. Mais si tout n’était plus dans nos mains aujourd’hui, c’est de notre faute aussi», convient le coach neuchâtelois, pas vraiment consolé par l’avantage du terrain acquis de haute lutte contre Guin. «Cela nous permettra éventuellement de jouer le troisième match à la maison. C’est bien, mais certainement pas déterminant. Guin, ce n’est quand même pas Lugano au niveau du déplacement... Le plus important, pour moi, est d’avoir montré que nous étions capables de battre cette équipe même quand Chantale Riddleest sur le terrain et évolue à un tel niveau (24 points hier).»

Le NUC s’était imposé 3-1 en terre fribourgeoise en l’absence de l’Américaine, avant de se faire sèchement remonter les bretelles à la Riveraine (3-0) en présence cette fois de la diagonale et de son redoutable bras gauche. «Savoir que nous pouvons battre une bonne équipe de Guin avec deux matches dans les jambes va nous donner confiance avant les play-off, mentalement, cette victoire est importante», assure le Saint-Gallois. «Je suis très content de la performance de mes joueuses. Si l’on m’avait dit que nous marquerions six points ce week-end juste après la Coupe d’Europe, j’aurais signé tout de suite.»

S’il n’a pas affiché une constance exceptionnelle, le NUC a su par deux fois se sortir de l’ornière. Menées au score après un gros passage à vide (neuf points encaissés à la suite entre 9-4 et 9-13), Elizabeth Campbell et ses copines n’ont pas lâché prise et ont remporté la première manche 27-25 après avoir sauvé deux balles de set. Mieux encore, elles sont revenues de nulle part dans la seconde manche après avoir compté huit points de retard à 6-14, puis quatre encore à 15-19...

«Nous avons connu une entame de match un peu lente, mais nous avons montré que nous étions là et que nous pouvions nous sortir de ces situations compliquées. Cette victoire va nous donner beaucoup de confiance pour la suite», sourit Michaela Reesor, encore une fois fort précieuse hier avec sa vista et son intelligence de jeu. «Nous espérions finir au troisième rang, mais le quatrième nous va aussi. De toute manière, on doit faire avec ce que l’on a et on sait que tout est possible en play-off.»

Sauf peut-être battre Volero en demi-finale...

Samedi: KANTI SCHAFFHOUSE - NUC 0-3 (18-25 16-25 20-25

Hier: NUC - GUIN 3-1 (27-25 26-24 19-25 25-17)

play-off, quarts de finale

BBC Arena: 250 spectateurs.

Arbitres: Wüthrich, Wolf.

Kanti Schaffhouse: Ramos Fabrino (3), Meier (5), Holaskova (9), Cukseeva (7), Schaber (2), Cao (11), Rojas Bacchi (libero); Quale (0), Rigon (0), Boillat (0).

NUC: Reesor (10), Wigger (6), Bugg (6), Troesch (6), Campbell (16), Girard (5), Dalliard (libero); Chrtianska (0).

Notes: Holaskova et Campbell portent le maillot de top-scorer. Durée du match: 1h03’ (17’, 22’, 24’).

Riveraine: 600 spectateurs. Arbitres: Grellier, Reyes.

NUC: Halter (5), Reesor (13), Wigger (13), Bugg (6), Troesch (7), Campbell (18), Dalliard (libero); Chrtianska (0), Suriano (1), Girard (4).

Guin: Riddle (24), Brletic (6), Marbach (8), Ignjic (11), Granvorka (5), Moffett (12), Edberg (libero); Widmer (1), Niederhauser (0).

Notes: Campbell et Moffett portent le maillot de top-scorer. Reesor et Moffett sont désignées meilleure joueuse de chaque équipe. Durée du match: 1h39’ (27’, 29’, 23’, 20’).

Volero Zurich (1er) - Kanti Schaffhouse (8e)

Aesch (2e) - Köniz (7e)

Franches-Montagnes (3e) - Cheseaux (6e)

NUC (4e) - Guin (5e)


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top