18.04.2017, 00:01  

Le NUC est aux portes de l’Europe

Abonnés
chargement
Madison Bugg (12) et Carole Troesch font barrage devant Lauren Whyte: le NUC a fait valoir sa supériorité à Cheseaux.

VOLLEYBALL - Victorieuses à Cheseaux 3-1, les Neuchâteloises ont fait un grand pas vers la cinquième place.

«Nous avons effectué le premier pas vers la cinquième place, mais c’était le plus grand.» La sentence émane de Silvan Zindel, entraîneur du NUC, et elle est de bon augure pour que ses volleyeuses règlent le cas de Cheseaux samedi dans leur salle de la Riveraine (17h30) pour décrocher la cinquième place du championnat de LNA et le ticket...

«Nous avons effectué le premier pas vers la cinquième place, mais c’était le plus grand.» La sentence émane de Silvan Zindel, entraîneur du NUC, et elle est de bon augure pour que ses volleyeuses règlent le cas de Cheseaux samedi dans leur salle de la Riveraine (17h30) pour décrocher la cinquième place du championnat de LNA et le ticket européen qui va avec.

En tous les cas, vu ce que Mandy Wigger et Cie ont produit hier en terre vaudoise, elles ne devraient pas avoir besoin d’un éventuel troisième match dimanche pour prendre le chemin des vacances. Victorieuses 3-1 (25-17 25-27 25-20 25-15) de ce premier acte, les Neuchâteloises ont prouvé leur supériorité avec une certaine autorité. «Je suis content du résultat, mais également de la manière», se félicitait le technicien saint-gallois, sans même faire grand cas de la manche cédée aux pugnaces mais tout de même limitées Vaudoises. «On ne peut pas s’attendre à gagner facilement ici. Les trois sets que nous avons remportés l’ont même été de manière plus nette qu’attendu.»

Supériorité physique

Pour y parvenir, les Neuchâteloises n’ont laissé que peu de place pour que l’espoir s’immisce dans le camp vaudois. Elles ont ainsi effectué la course en tête durant quasiment toute la partie. L’ex-joueuse du NUC Sandra Stocker et ses coéquipières ont ainsi dû patienter jusqu’à 17-16 dans le deuxième set pour mener à la marque. Si elles sont sorties vainqueures de cette reprise, où le NUC a galvaudé trois balles de 2-0, et fait la course en tête jusqu’à 8-7 dans la troisième manche, les Vaudoises ont ensuite dû se rendre à l’évidence: les Neuchâteloises n’allaient pas lâcher leur os.

«Cela fait quelques semaines que nous disputions des matches que nous devons absolument gagner, où nous sommes sous tension. Nous commençons à avoir l’habitude», se félicitait Mandy Wigger, qui a donné le tempo et montré l’exemple du chemin à suivre. «Nous avons bien maîtrisé la rencontre en réussissant à éviter les trous que nous avons parfois connus. Nous avons lâché un set, mais un seul, ce n’est pas grave. C’est déjà bien de s’imposer ici 3-1», poursuivait la capitaine.

Silvan Zindel détaillait la manière. «Nous avons tout de suite pris les devants, notamment grâce à une très bonne réception. Face à l’une des meilleures équipes de la ligue au service, c’était le point le plus important afin de compliquer la tâche de notre adversaire», expliquait le mentor de la Riveraine. «Nous avons également su faire preuve de discipline et d’agressivité sans jamais paniquer, même après la perte du deuxième set. Quand il l’a fallu, nous avons su jouer plus physique, en sautant plus haut et en attaquant plus fort.»

Ceci afin d’assommer des Vaudoises qui ont lâché prise dans la quatrième manche. Il reste désormais aux Neuchâteloises à terminer le travail pour s’offrir une huitième campagne européenne consécutive. «Nous avons fait le plein de confiance et voulons terminer en beauté. Même si toutes les filles ne resteront pas, cette qualification est importante pour le club. Rien n’est encore fait, il faudra aller chercher cette victoire. Mais en livrant un match comme aujourd’hui, où nous avons bien servi, bien attaqué et réalisé de bons blocs, nous y parviendrons», reprenait Mandy Wigger.

Silvan Zindel opinait: «Nous savons comment faire pour l’emporter, réussir la même chose qu’aujourd’hui, en mettant la pression sur Cheseaux. Dans notre salle, les conditions nous conviendrons encore mieux et nous sommes en confiance»,expliquait-il.

Les Vaudoises se sont déplacées une fois à la Riveraine cette saison: elles en sont reparties avec un sec 3-0 dans les gencives le 15 janvier dernier, en ne marquant que 51 points. Prémonitoire?

Cheseaux - NUC 1-3 (17-25 27-25 20-25 15-25)

Derrière-la-Ville: 400 spectateurs. Arbitres: Huguet et Loretan.

Cheseaux: Whyte (14), Stocker (10), Castelli (4), O. Haemmerli (3), Schmutz (2), Van Rooij (12); M. Haemmerli (libero); Zanello (10), Casto (1), Oseghale (0).

NUC: Halter (10), Reesor (10), Wigger (16), Bugg (10), Troesch (7), Campbell (20); Dalliard (libero); Chrtianska (0), Bulliard (0), Petitat (0).

Notes: Cheseaux joue au complet; le NUC sans Girard (blessée). Van Rooij et Campbell portent le maillot de top-scorer. Avertissement à Mandy Wigger à 1-0 dans la quatrième manche. Durée du match: 1h34’ (20’, 28’, 23’, 23’).

Le NUC mène 1-0 dans la série au meilleur de trois matches. Prochaine rencontre: samedi 22 avril, à 17h30 à Neuchâtel (Riveraine). Acte III éventuel: dimanche 23 avril, à 17h30 à Neuchâtel.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top