15.04.2017, 00:01  

Le NUC joue sa place en Coupe d’Europe contre Cheseaux

Abonnés
chargement
Les filles du NUC espèrent boucler leur saison à la cinquième place du championnat et décrocher  ainsi le dernier ticket helvétique pour la Coupe d’Europe la saison prochaine.

VOLLEYBALL - Les Neuchâteloises doivent remporter la finale pour la 5e place de LNA.

Le NUC saura le week-end prochain s’il sera européen la saison prochaine, pour une huitième année d’affilée depuis l’exercice 2010-2011. Pour cela, il devra battre Cheseaux dans la «finale» pour la cinquième place du championnat de LNA. Une série au meilleur de trois matches, dont le premier se déroulera lundi en terre vaudoise, avec un coup d’envoi avancé à...

Le NUC saura le week-end prochain s’il sera européen la saison prochaine, pour une huitième année d’affilée depuis l’exercice 2010-2011. Pour cela, il devra battre Cheseaux dans la «finale» pour la cinquième place du championnat de LNA. Une série au meilleur de trois matches, dont le premier se déroulera lundi en terre vaudoise, avec un coup d’envoi avancé à 18h au lieu de 19 heures. Les actes II et (éventuellement) III sont programmés le samedi 22 et le dimanche 23 avril à Neuchâtel (17h30).

«Nous aimerions, bien sûr, éviter de devoir jouer un troisième match décisif. Notre objectif est donc de classer l’affaire en remportant les deux premières rencontres», lance Silvan Zindel, qui pourra s’appuyer sur un groupe au complet, seule Ségolène Girard (touchée à une cheville) étant annoncée incertaine. «Commencer une série par une défaite n’étant jamais agréable, il est très important d’aller gagner lundi à Cheseaux. Tout en sachant qu’en cas de défaite, nous aurions ensuite deux matches à la Riveraine pour réagir.»

Envie de revanche

La formule autorise un faux pas. Pour la pression, c’est mieux. Car dans sa petite salle, sombre et austère, Cheseaux peut devenir un adversaire extrêmement coriace. Le NUC est au courant, lui qui s’était fait sèchement rembarrer 3-0 en février. Deux jours après son match de Coupe d’Europe à Chypre et à la veille d’aller défier Volero en demi-finale de la Coupe de Suisse, certes. Mais quand même...

«Cheseaux est une équipe surprenante, qui peut présenter deux visages très différents», relance l’entraîneur neuchâtelois. «Elle peut appartenir aux 5-6 meilleures formations du pays quand elle est dans un bon jour, ou jouer nettement moins bien. On ne sait jamais trop à quoi s’attendre. D’une manière générale, les Vaudoises sont beaucoup plus dangereuses à domicile qu’à l’extérieur. Le fait d’avoir perdu là-bas la dernière fois donne aux joueuses une envie de revanche. Et c’est très important, à ce stade de la saison, d’avoir une petite motivation supplémentaire.»

La série remportée contre Kanti Schaffhouse (deux victoires 3-0 et 3-1) a redonné confiance aux Neuchâtelois après la déception née de leur élimination en quarts de finale des play-off contre Guin, après deux défaites au tie-break. «Notre stratégie est de nous focaliser sur nous, de faire en sorte de livrer une bonne performance», lâche Silvan Zindel. «Un bon NUC contre un bon Cheseaux ne signifie pas forcément une victoire 3-0 pour nous. Mais dans ce cas figure, nous devrions tout de même être capables de l’emporter.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top