06.04.2017, 00:01  

Le NUC repart dans la bonne direction

Abonnés
chargement
Madison Bugg et ses coéquipières ont pris de gros risques au service.

 06.04.2017, 00:01   Le NUC repart dans la bonne direction

VOLLEYBALL - Les Neuchâteloises s’imposent 3-0 à Schaffhouse pour le début de la première série de classement.

Le NUC a sans doute remporté l’un des matches les plus importants de sa saison face à Kanti Schaffhouse. Hier lors de l’acte d’ouverture de la première des deux séries de classement pour les places 5 à 8, les Neuchâteloises ont fait le nécessaire pour rentrer à la maison avec une victoire 3-0 dans leur minivan.

Et un...

Le NUC a sans doute remporté l’un des matches les plus importants de sa saison face à Kanti Schaffhouse. Hier lors de l’acte d’ouverture de la première des deux séries de classement pour les places 5 à 8, les Neuchâteloises ont fait le nécessaire pour rentrer à la maison avec une victoire 3-0 dans leur minivan.

Et un maximum de confiance en prime, après leur sortie de route en quart de finale contre Guin il y a un peu moins de deux semaines. «Perdre deux fois consécutivement contre les Singinoises et la pause qui s’en est suivi n’ont pas été faciles à gérer mentalement. Au vu de la prestation de mon groupe, je suis content de constater que nous avons bien digéré notre élimination», lâchait, soulagé, Silvan Zindel.

A défaut d’être flamboyantes en phase offensive, Elizabeth Campbell et ses coéquipières ont su afficher une belle solidité au bloc et à la réception. Mieux, elles ont toujours su élever leur niveau de jeu lorsque les Schaffhousoises montraient le bout de leur nez. En effet, le NUC aurait pu être contraint à disputer un quatrième set sans cette force mentale retrouvée.

Menées 12-17 puis 16-21 dans la troisième manche, les pensionnaires de la Riveraine ont inversé la tendance et fini par enlever cette manche au prix d’un effort collectif remarquable (26-24). Petite précision utile: ce fut le seul moment où le NUC a semblé en difficulté face à Kanti Schaffhouse, qui n’a donc toujours pas pris la moindre manche aux Neuchâteloises en cinq matches.

Stratégie ultraoffensive

«Il est difficile parfois d’expliquer ces renversements de situation. Mais je dirais qu’on s’est mis d’un seul coup à moins commettre d’erreurs, tout en les poussant, de cette façon, à la faute», livrait Carole Troesch, désignée hier la meilleure joueuse de son équipe.

Silvan Zindel – qui a dû se priver une nouvelle fois de Ségolène Girard (lire ci-contre) – avait opté pour une stratégie ultraoffensive. Le but? Agresser au service les Schaffhousoises pour qu’elles ne puissent pas développer leur jeu d’attaque.

Une tactique payante, malgré ce petit moment de sueurs froides dans le troisième set. Auparavant, les Neuchâteloises avaient remporté sans coup férir les deux premières manches 25-20 «Nous étions obligés de prendre des risques pour leur bloquer l’accès à leur top-scorer (Katerina Holaskova)», précisait le coach de Sargans.

Au final, ce premier acte n’aura souffert d’aucune discussion. «Nous voulions créer la surprise, mais nous n’y sommes pas parvenues. Elles ont fait parler leur statut de favorites», avouait la Jurassienne de Kanti, Elise Boillat.

Le NUC devra terminer le boulot, samedi (17h30), à la Riveraine pour, ensuite, rencontrer au deuxième et dernier tour de classement, Köniz ou Cheseaux. Lors de leur première confrontation hier, les Bernoises ont nettement dominé les Vaudoises 3-0.

Sans trop prendre de risque, la série pour la cinquième place devrait opposer le NUC à Köniz. L’enjeu? Une place en Coupe d’Europe la saison prochaine.

Kanti Schaffhouse - NUC 0-3 (20-25 20-25 24-26)

BBC Arena: 360 spectateurs.

Arbitres: Wüthrich et Mme Hefti.

Kanti Schaffhouse: Holaskova (6), Cao (17), Boillat (2), Fabrino Ramos (cap, 1), Cukseeva (12), Schaber (0); Rojas Bacchi (libero); Quade (3), Meier (0), Rigon (0).

NUC: Halter (6), Reesor (10), Wigger (cap, 4), Bugg (4), Troesch (7), Campbell (15); Dalliard (libero); Chrtianska (1), Suriano (0).

Notes: Kanti Schaffhouse au complet; le NUC sans Girard (blessée). Holaskova et Campbell portent le maillot de top-scorer. Cao et Troesch sont désignées meilleure joueuse de leur équipe. Durée du match: 1h20’ (26,’ 26’, 28’)

Au filet

Tuile La poisse semble s’acharner, cette saison, sur Ségolène Girard. La Jurassienne s’est blessée à la cheville gauche mardi soir à l’entraînement, et n’a pu aider son équipe face à Kanti Schaffhouse. «Je me la suis tordue en courant. Nous sommes allés de suite à l’hôpital pour un contrôle. Heureusement, ce n’est rien de grave», expliquait-elle, à la fin de ce premier acte. La joueuse du NUC avait manqué toute la première partie de la saison pour une blessure à l’autre cheville. Elle était revenue en jeu en début d’année à Lucerne, sans jamais pouvoir évoluer à 100% de ses capacités. D’ailleurs, Silvan Zindel utilisait sa centrale avec parcimonie dans l’espoir de la préserver. Avant ce nouveau coup dur.

Final Four Il n’y aura qu’une seule équipe de la région au Final Four, le 29 et 30 avril à la Riveraine et à la Maladière. Victorieuses de Lugano au terme d’un tie-break de folie – elles perdaient 11-14 avant de s’imposer 17-15 –, les M17 d’Elisa Suriano se sont qualifiées pour les finales. Engagés dans les barrages nationaux, les M23 du NUC et les M19 de Colombier n’ont, malheureusement, pas connu autant de réussite. Pour rappel, les quatre meilleures formations de toutes les catégories juniors (filles et garçons) disputeront pour la première fois les finales avec cette nouvelle formule.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top