27.03.2017, 00:01  

Les Neuchâteloises éjectées du top-4

Abonnés
chargement
Les 27 points d’Elizabeth Campbell (de face) n’ont pas été suffisants face aux Singinoises.

VOLLEYBALL - Battu à deux reprises par Guin au tie-break, le NUC est éliminé en quart de finale des play-off de LNA.

Le NUC n’est plus un membre permanent du top-4 helvétique. Cinquièmes l’an dernier après avoir longtemps trusté les quatre premières places, les filles de Silvan Zindel termineront au mieux au même rang ce printemps.

Le constat est aussi douloureux qu’implacable pour les Neuchâteloises qui affichaient des ambitions autrement plus élevées en championnat. Sorties en quart de finale des play-off après...

Le NUC n’est plus un membre permanent du top-4 helvétique. Cinquièmes l’an dernier après avoir longtemps trusté les quatre premières places, les filles de Silvan Zindel termineront au mieux au même rang ce printemps.

Le constat est aussi douloureux qu’implacable pour les Neuchâteloises qui affichaient des ambitions autrement plus élevées en championnat. Sorties en quart de finale des play-off après deux revers au tie-break face à Guin, les pensionnaires de la Riveraine devront donc désormais se battre pour la cinquième place, au terme de deux tours de barrage (lire ci-contre), pour être européennes la saison prochaine.

«Parler d’échec? Il est encore trop tôt pour le dire étant donné que la saison n’est pas encore terminée. Mais évidemment, nous éprouvons tous une grande déception de n’avoir pas atteint notre objectif de médaille et une énorme frustration d’être passés pourtant si près de la qualification en demi-finale», expliquait le coach saint-gallois. «Sur cette série toutefois, je ne peux rien reprocher aux joueuses, qui ont tout donné.»

Ce quart de finale entre le quatrième du championnat régulier (le NUC) et le cinquième (Guin) aura été tendu et équilibré jusqu’à la dernière attaque. Comme dimanche dernier lors du premier acte en terre singinoise, les Neuchâteloises ont juste manqué d’un chouïa de réalisme – et d’un brin de chance – dans les moments importants, samedi, pour passer l’épaule face à la puissance étrangère fribourgeoise, emmenée par les Américaines Chantale Riddle et Sabel Moffett.

«Peur de lâcher nos coups»

«C’est triste que nous n’ayons pas réussi à jouer à notre niveau sur l’ensemble de la rencontre. Nous en avions pourtant les moyens», lâchait la centrale Carole Troesch, difficilement consolable au terme des débats.

Malgré un début de match à nouveau raté – Elizabeth Campbell et ses amies ont mené pour la première fois à 11-10 dans le deuxième set! –, les Neuchâteloises ont trouvé les ressources mentales pour revenir à 1-1 dans la deuxième manche (25-20) avant de remporter la troisième (25-23). Mais pas pour tuer la rencontre. «En gagnant la première confrontation, Guin a pu prendre des risques que nous n’avons pas osé prendre. Car au lieu de se dire que nous n’avions rien à perdre, nous avons au contraire eu peur de lâcher nos coups», relevait la centrale soleuroise.

Une analyse que partage le coach singinois, même si elle est traduite avec d’autres mots. «Dans nos têtes, nous y avons peut-être cru davantage que les joueuses du NUC. Nous avons réussi à rester focalisés sur notre mission même quand nous étions menés, et à transformer nos émotions négatives en énergie positive», concluait Nicki Neubauer.

NUC - Guin 2-3

Jo gutknecht: «c’est avant que nous n’avons pas été assez performantes»

«Une série entre le quatrième et le cinquième est, dans tous les sports, la plus difficile. C’est avant, lors des trois tours du championnat régulier, que nous n’avons pas été suffisamment performantes. C’est là que nous pouvons nourrir des regrets.» La présidente Jo Gutknecht ne cachait pas non plus sa déception après l’élimination précoce de son équipe. «Sans avoir un contingent pléthorique et avec moins d’étrangères dans notre groupe que Guin, nous étions tout proches de passer en demi-finale. C’est cela aussi qui est extrêmement frustrant.»

Riveraine: 540 spectateurs.

Arbitres: Nellen et Droguett.

NUC: Halter (13), Reesor (16), Wigger (11), Bugg (6), Troesch (6), Campbell (27), Dalliard (libero); Chrtianska (0), Suriano (0).

Guin: Riddle (18), Brletic (9), Marbach (6), Ignjic (16), Granvorka (7), Mofett (14), Edberg (libero); Widmer (0), Marx (0)

Notes: Les deux équipes au complet. Moffet et Campbell portent le maillot de top-scorer. Carton jaune contre Campbell pour réclamations à 4-6 dans le quatrième set. Halter et Moffet sont désignées meilleure joueuse de chaque équipe. Durée du match: 1h58’ (24’24’27’26’17’).

Au filet

Affluence Malgré l’enjeu de ce deuxième acte, la Riveraine n’avait pas fait le plein, samedi. Seules 540 personnes avaient fait le déplacement, dont une bonne partie en provenance de Guin. Au vu du spectacle présenté, les absents ont eu tort. Météo printanière ou pas.

barrages Eliminé des play-off, le NUC retrouvera Kanti Schaffhouse lors du premier des deux tours de classement des rangs 5 à 8. En jeu, une place en Coupe d’Europe pour l’équipe qui terminera à la cinquième place. L’autre affiche mettra aux prises Köniz à Cheseaux (4-6, 8 et 9 avril).

VFm Les Taignonnes ont dû se retrousser les manches pour venir à bout de Cheseaux. Vainqueur 3-0 le week-end passé en terre vaudoise, VFM s’est imposé 3-2, samedi à la maison. La troupe à Romeu Filho retrouvera donc Aesch en demi-finale, tandis que Guin aura le redoutable honneur de se frotter à Volero, tombeur de Kanti Schaffhouse sans galvauder le moindre set.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top