17.07.2017, 00:01  

Chevaux morts dans une série d’incendies

Abonnés
chargement
De nombreux pompiers sont intervenus  à Avenches.
Par ats

BROYE - Sept sinistres ont dévasté grange et écurie dans la nuit de vendredi à samedi.

Sept incendies successifs ont éclaté dans la Broye-Vully durant la nuit de vendredi à samedi. Sur le site de l’Institut équestre national Avenches (VD), une grange, une écurie et une habitation ont été entièrement détruites.

Aucun blessé n’est à déplorer, mais une vingtaine de chevaux et poneys appartenant à des particuliers ont péri. La série de sinistres a commencé vers...

Sept incendies successifs ont éclaté dans la Broye-Vully durant la nuit de vendredi à samedi. Sur le site de l’Institut équestre national Avenches (VD), une grange, une écurie et une habitation ont été entièrement détruites.

Aucun blessé n’est à déplorer, mais une vingtaine de chevaux et poneys appartenant à des particuliers ont péri. La série de sinistres a commencé vers 0h30 par un début d’incendie sous le pont de l’autoroute A1, entre Domdidier et St-Aubin (FR). Les forces de l’ordre ont constaté que deux champs d’orge étaient en feu, sur environ 2000 m2, ont indiqué les polices fribourgeoise et vaudoise samedi dans un communiqué.

Durant l’intervention, les gendarmes fribourgeois ont remarqué un troisième feu, sur le site de l’Institut équestre national Avenches: une grange et une écurie qui hébergeaient une quinzaine de poneys et autant de chevaux étaient la proie des flammes.

Piste criminelle

Les deux bâtiments ainsi que l’habitation attenante à l’écurie ont été entièrement détruits. La famille qui se trouvait dans cette dernière a pu quitter les lieux juste à temps, a relevé Christian Bourquenoud, répondant presse de la police vaudoise. Les autres maisons sises dans l’enceinte ont pu être protégées par les pompiers dépêchés en nombre.

Simultanément, trois autres incendies ont été signalés sur le territoire vaudois: une machine agricole brûlait à Villars-le-Grand, un champ d’orge à Avenches et des balles de pailles entre Salavaux et Avenches. Le tout en moins d’une heure. Les sinistres ont été rapidement circonscrits. Le plus gros, à Avenches, a pu être maîtrisé entre 6h et 7h du matin, a précisé Christian Bourquenoud.

Des investigations sont en cours pour identifier l’origine des sept incendies. Au vu des circonstances, la police privilégie la piste criminelle. «Ce n’est vraisemblablement pas l’opération du saint-esprit», selon Martial Pugin, responsable de la communication à la police cantonale fribourgeoise. ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top