20.04.2017, 12:12  

Drogues: la Suisse devient membre de la commission des stupéfiants de l'ONU

chargement
Créée en 1946 par l'ECOSOC, la CND formule des recommandations en matière de politiques antidrogues à l'attention des Etats membres de l'ONU. (illustration)

 20.04.2017, 12:12   Drogues: la Suisse devient membre de la commission des stupéfiants de l'ONU

Drogues La Suisse fait désormais partie de la commission des stupéfiants de l'ONU. Elle y siégera pour une durée de quatre ans et pourra ainsi contribuer activement à dessiner les évolutions futures dans ce domaine.

La Suisse a été élue mercredi membre de la Commission des stupéfiants (CND) de l'ONU par le Conseil économique et social des Nations unies (ECOSOC). Elle siégera dès 2018, pour une durée de 4 ans, au sein de cet organe actif dans la politique en matière de drogues.

La Suisse continuera de promouvoir une politique en matière de drogues donnant la priorité à la santé et aux droits de l'Homme, a indiqué jeudi le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Elle soutiendra les recommandations issues de la session extraordinaire de l'ONU d'avril 2016 consacrée aux stupéfiants et l'Agenda 2030 de développement durable.

Importante entité nationale

Avec cette élection, la Suisse renforce sa présence dans une importante entité internationale, ce qui lui permet de contribuer activement à dessiner les évolutions futures dans ce domaine. Avec son approche dite des "quatre piliers" (prévention, thérapie, réduction des risques, répression), la Suisse fait déjà figure de modèle en la matière, souligne encore le DFAE.

La Suisse avait déjà été membre de la CND à quatre reprises depuis 1961, la dernière fois entre 2004-2011. La Belgique, l'Australie, le Canada et la France ont également été élus dans la commission après le vote des 54 membres de l'ECOSOC.

 

ATS

À lire aussi...

DroguesDrogues: la première "salle de shoot" officielle de France va ouvrir ses portes à ParisDrogues: la première "salle de shoot" officielle de France va ouvrir ses portes à Paris

TestsArmée suisse: les soldats devraient pouvoir être soumis à des dépistages de droguesArmée suisse: les soldats devraient pouvoir être soumis à des dépistages de drogues

politiqueDrogues: les jeunes socialistes préfèrent légaliser plutôt que criminaliserDrogues: les jeunes socialistes préfèrent légaliser plutôt que criminaliser

Top