15.07.2017, 11:31  

Le Conseil fédéral veut faire baisser les prix en Suisse

chargement
Pour certaines familles, chaque franc compte, a déclaré samedi Johann Schneider-Ammann, ministre de l'économie.

 15.07.2017, 11:31   Le Conseil fédéral veut faire baisser les prix en Suisse

Tourisme d'achat - Le Conseil fédéral prépare un plan contre l'îlot de cherté suisse en allégeant notamment le coût des importations.

Le Conseil fédéral va prendre de nouvelles mesures pour faire baisser les prix en Suisse et ainsi limiter les achats transfrontaliers, annonce samedi Johann Schneider-Ammann. Le ministre de l'économie élabore un paquet visant à alléger le coût des importations.

Si les coûts peuvent être réduits grâce à de meilleures conditions cadres, alors les prix vont aussi baisser, explique M. Schneider-Ammann dans un entretien diffusé par Schweiz am Wochenende. C'est la meilleure recette contre le tourisme d'achat, martèle-t-il.

Les politiciens ont deux possibilités pour améliorer les conditions cadres des entreprises, poursuit le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche, soit réduire la bureaucratie, soit éliminer les obstacles au commerce ou en garder un nombre très bas.

M. Schneider-Ammann cite comme exemple la suppression de la règle des indicateurs de coûts, la suppression des charges administratives ou la simplification des procédures d'octroi de licences. Il refuse en revanche d'imposer aux consommateurs le lieu de leurs achats.

Pour certaines familles, note-t-il, chaque franc compte. Le PLR bernois comprend donc que celles-ci cherchent les offres les plus avantageuses. Le gouvernement devrait traiter de l'ensemble des mesures dans quelques mois, précise-t-il.

ATS

À lire aussi...

Conseil des EtatsFacilités douanières contre l'îlot de cherté en SuisseFacilités douanières contre l'îlot de cherté en Suisse

étudeEconomie: les cantons touristiques de l'Arc alpin ont vu leur croissance ralentie à cause du franc fortEconomie: les cantons touristiques de l'Arc alpin ont vu leur croissance ralentie à cause du franc fort

Top