20.03.2017, 00:01  

Le PS veut organiser un vote interne sur l’AVS

chargement
«Le PS est le parti de l’AVS», selon son président Christian Levrat.
Par ats

POLITIQUE - Il y avait recouru en 1995, sur le passage de la retraite des femmes à 64 ans.

Les socialistes devraient définir la position du parti sur la réforme de la prévoyance vieillesse 2020 au travers d’un vote général. L’assemblée des délégués, agendée au 1er avril, se prononcera sur cette proposition qui émane de la présidence du parti.

Auparavant, le projet devra aussi obtenir l’aval du comité directeur du parti, a indiqué hier la formation. «Le PS est le parti de l’AVS. Nous l’avons construite, développée et voulons la conduire vers l’avenir. Sans le PS et sans la base socialiste, la réforme de la prévoyance vieillesse ne pourra se faire, raison pour laquelle nous voulons que nos membres puissent s’exprimer aussi rapidement que possible», a dit Christian Levrat, président du PS, cité dans le communiqué.

Si les délégués valident cette procédure, le vote général de la base se tiendra durant le mois d’avril et les résultats seront dépouillés et annoncés le 30 avril, précise le PS.

Au vote final vendredi au Parlement, le groupe socialiste a soutenu la réforme de la prévoyance vieillesse 2020. Le parti relève les avantages qu’il voit dans ce projet: première hausse des rentes AVS depuis 40 ans, améliorations notables pour le travail à temps partiel et pour les travailleuses et travailleurs à bas revenus, rejet d’une augmentation de l’âge de la retraite à 67 ans. La présidence du PS recommande à ses membres l’acceptation de la réforme. Le peuple aura le dernier mot en votation le 24 septembre. ats

Une procédure interne exceptionnelle

Faire voter tous les membres est très rare. Le PS y avait déjà eu recours en 1995, sur le passage de la retraite des femmes à 64 ans. La base du parti s’était alors prononcée par 65,9% contre 34,1% des voix en faveur de cette réforme, qui avait aussi obtenu l’aval du peuple. Le précédent vote général remontait à 1921. La base avait alors considéré comme irréalisables les 21 conditions pour l’entrée de l’Internationale communiste, ce qui avait conduit à la scission et à la fondation du Parti communiste.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top