Baselworld
 27.03.2017, 00:01  

Campus veut être la montre de ceux qui en sont sortis

Abonnés
chargement
Campus veut être la montre de ceux qui en sont sortis

Une étrangeté caractéristique dans ce design lumineux et simple de Nomos Glashütte: des chiffres arabes et romains cohabitent. Evoquent-ils de concert les heures à plancher sur des chapitres et celles à transpirer sur les terrains de sport? En tout cas, Campus, une automatique, est destinée à celles et ceux qui terminent leurs études. «Il n’y avait rien pour eux, c’est pourquoi nous avons fait en sorte que cette série, qui devrait être un peu...

Une étrangeté caractéristique dans ce design lumineux et simple de Nomos Glashütte: des chiffres arabes et romains cohabitent. Evoquent-ils de concert les heures à plancher sur des chapitres et celles à transpirer sur les terrains de sport? En tout cas, Campus, une automatique, est destinée à celles et ceux qui terminent leurs études. «Il n’y avait rien pour eux, c’est pourquoi nous avons fait en sorte que cette série, qui devrait être un peu plus chère, soit un peu subventionnée», explique le CEO de Nomos Uwe Ahrendt, dans un communiqué qui n’indique toutefois pas le prix de la pièce. Par contre, la logique «commémorative» est poussée jusqu’au bout puisque la marque promet la possibilité de recevoir la pièce avec une gravure personnalisée sans supplément.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top