BCN tour
 19.04.2017, 00:01  

Les cinq questions que l’on se pose

chargement
Plus de 3700 concurrents étaient déjà inscrits hier soir pour ce nouveau millésime du BCN Tour, qui s’annonce plutôt frisquet.

 19.04.2017, 00:01   Les cinq questions que l’on se pose

BCN TOUR - Le coup d’envoi de la 32e édition sera donné ce soir à Dombresson.

Le coup d’envoi du BCN Tour 2017 sera donné ce soir à 19h15 au collège de Dombresson (nordic walking à 18h15, kids tour dès 16h). Cette première étape sera courte (9,430 km) mais relativement corsée, avec 301 mètres de dénivelé positif répartis sur la première moitié du parcours. La carte et le profil détaillés du tracé sont disponibles sur le site www.bcn-tour.ch.

Avant même le premier coup de pistolet, cette 32e édition du Tour du canton suscite quelques interrogations. On vous les livre en vrac.


Laurence Yerly peut-elle être battue?

Oui, elle peut. Sur une étape, le risque zéro n’existe pas. Sur l’ensemble du tour, en revanche, on demande à voir. Vaut-il la peine d’alléger son bas de laine pour parier sur une défaite de la Vaudruzienne? Les statistiques secouent la tête avec force et de gauche à droite. Laurence Yerly reste sur une impressionnante série de 36 victoires d’étape sur le Tour du canton. C’est simple, aucune dame n’a couru plus vite qu’elle lors des six dernières éditions. Il faut remonter au 26 mai 2010 pour voir la championne de Cernier rater la première marche d’un podium, au profit de son ancienne rivale Angéline Flückiger. Laurence Yerly visera un septième «Grand Chelem» d’affilée et une onzième victoire finale, ses adversaires une première petite faille dans laquelle s’engouffrer.


Le vainqueur chez les hommes sera-t-il inédit?

C’est tellement possible que cela en devient quasiment certain. Vainqueur l’an dernier, Stéphane Joly ne sera pas présent cette année sur le BCN Tour. «Je suis très engagé dans l’entreprise de voyage familiale et je n’ai plus le temps de m’entraîner», regrette l’athlète des Breuleux. «L’année dernière déjà, c’était limite, j’avais eu de la peine à être présent sur les six étapes.»

Son prédécesseur Marc Lauenstein (2015 et 2014), qui doit rentrer aujourd’hui d’un camp d’entraînement au Tibet avec le team Salomon, focalisera sa préparation sur la Zegama-Aizkorri (une course de montagne en Espagne qui aura lieu le 28 mai) et participera éventuellement à quelques étapes. Pierre Fournier, spécialiste vaudois de la piste sacré en 2013 et 2012, n’a plus remis les pieds sur la boucle cantonale après son quatrième rang final d’il y a trois ans. Et pour les vainqueurs plus anciens, les fleurs du bouquet commencent à se faner gentiment.

Les regards se tournent donc vers de «nouveaux» visages, à commencer par celui de Jonathan Raya, deuxième l’an dernier. Six autres membres du top-10 – Christophe Verniers (4e), Julien Fleury (5e), Ivan Buonocore (6e), Sébastien Droz (7e), Michael Enzmann (8e) et Cyprien Louis (10e) – étaient déjà inscrits hier soir. Mais rien n’empêche d’autres cracks de se présenter tout à l’heure sur la ligne de départ à Dombresson. Le jeune orienteur Pascal Buchs (20 ans) sera également un sérieux candidat aux victoires d’étape. Voire plus s’il n’en rate aucune.


Va-t-il faire beau?

Les amateurs de chaleur qui avaient entamé une danse du scalp sous le soleil généreux de la semaine dernière peuvent remiser leurs pointes et leur tutu. Ce BCN Tour va commencer dans le froid et la grisaille humide, avec cinq petits degrés annoncés ce soir dans le Val-de-Ruz. «Jusqu’à mardi prochain, il faut s’attendre à un temps frais mais sec, avec un courant de bise, des gelées matinales et quelques giboulées (surtout cet après-midi) sur les reliefs et même jusqu’en plaine», détaille Nicolas Borgognon, météorologue à Meteonews. A priori, des vêtements chauds (voire imperméables) seront également conseillés pour la deuxième étape, à Môtiers. «Dès le milieu de la semaine prochaine, la majorité des modèles prévoient une période avec plus de nuages et d’averses, et des températures sans doute moins fraîches mais toujours en dessous des normales saisonnières.» Pour la suite du tour, l’incertitude demeure. «Mais une météo douce et ensoleillée comme celle de la semaine dernière semble être l’hypothèse la moins probable», prévient Nicolas Borgognon, qui s’attend à un début de mois de mai «pas exceptionnel et plutôt frais». Pour les coureurs, la canicule aurait été plus redoutable. Pour les spectateurs et l’ambiance festive d’après course, c’est moins sûr.


Le record de participation sera-t-il battu?

La réponse dépendra de la clémence ou de la fureur du ciel. Lorsque le BCN Tour avait porté son record de fréquentation à 6841 coureurs inscrits en 2015, aucune goutte d’eau n’était tombée au sol à l’exception de la sueur des concurrents. Hier à 20 heures, le site internet de Sport Chrono recensait déjà près de 3730 inscrits, jeunes et adultes confondus, soit un peu plus qu’il y a deux ans (3674) lors de l’année record. La barre des 7000 participants tremble déjà sur ses taquets. «Notre objectif n’est pas d’avoir sans cesse plus de monde, d’autant que nous sommes bien conscients d’arriver à une certaine limite. Nous souhaitons simplement que les gens aient du plaisir à courir et qu’il n’y ait pas d’accidents», assure Christophe Otz, le directeur de Sport Plus.


Faut-il craindre des problèmes de transports?

A priori, non. Les organisateurs ont renoncé (sur pression du sponsor principal) à retourner cette année à La Rouvraie, le seul endroit qui avait posé problème l’an dernier. A l’exception de celle de Corcelles (10 mai), aucune étape ne nécessitera l’organisation d’un système de navettes gratuites et de parkings décentrés. Pour toutes les autres, les concurrents désireux de se déplacer avec les transports publics auront la possibilité de télécharger gratuitement une carte journalière «onde verte» sur le site de la course, en entrant leur numéro de dossard. Les automobilistes sont par ailleurs priés de respecter la signalisation et le plan de circulation mis en place lors de chaque étape.

INFO +

Le BCN Tour accueille Terre des Hommes Neuchâtel

Chaque concurrent du Tour du canton a la possibilité de faire un don en faveur d’une association caritative lors de son inscription. Cette année, c’est Terre des Hommes qui a été choisie. La section neuchâteloise sera présente dans l’aire d’arrivée, avec de la documentation et des tirelires (www.tdh.ch).


Top