Elections cantonales neuchâteloises 2017
 14.01.2017, 14:00  

Ovation debout pour les trois conseillers d'Etat socialistes

chargement
Les conseillers d'Etat Jean-Nat Karakash, Laurent Kurth et Monika Maire-Hefti lors du débat sur le budget au Grand Conseil, en décembre dernier (en discussion ici avec le député UDC Walter Willener).

 14.01.2017, 14:00   Ovation debout pour les trois conseillers d'Etat socialistes

élections neuchâteloises - Les trois conseillers d'Etat socialistes sont candidats à leur propre succession au gouvernement neuchâtelois. Ils ont été longuement ovationnés par le congrès électoral de samedi à Couvet.

Une longue ovation debout a ponctué la désignation des trois conseillers d'Etat sortants comme candidats à leur propre succession au gouvernement neuchâtelois samedi matin, lors du congrès électoral du Parti socialiste.

Lors de chacune de leurs interventions, combatives, volontaristes et complémentaires, Monika Maire-Hefti, Laurent Kurth et Jean-Nat Karakash ont insisté sur leur détermination à poursuivre le travail entamé il y a quatre ans, qui a permis, disent-ils, de rétablir la confiance de la population envers ses autorités.

Motivation toujours forte

"Nous revenons devant vous avec un bilan politique dont nous sommes fiers et notre motivation est toujours aussi forte à relever les défis", a notamment déclaré Jean-Nat Karakash, qui assume actuellement la présidence du Conseil d'Etat.

Ils estiment par ailleurs que leur action serait encore renforcée si la gauche parvenait à obtenir la double majorité, au Conseil d'Etat comme au Grand Conseil, en avril prochain. Pour cela, ils en appellent à un apparentement généralisé des forces de gauche, ce qui est loin d'être acquis. Le POP, en particulier, a clairement annoncé sa volonté de ne pas s'allier avec le PS.

Compte rendu plus complet dans nos éditions payantes de lundi.

 


Top