HC La Chaux-de-Fonds
 15.03.2017, 00:01  

Le HCC se fait hara-kiri

Abonnés
chargement
1/2  

HOCKEY SUR GLACE - Battus par Rapperswil, les Chaux-de-Fonniers sortent en demi-finale.

Le HCC est en vacances. Battus pour la quatrième fois par Rapperswil (1-2), les Chaux-de-Fonniers ne verront pas la finale des play-off de LNB. Au final, les Saint-Gallois remportent cette série sur la marque sans appel de 4-1. Et ce goût d’inachevé qui restait dans la bouche des hommes d’Alex Reinhard. Ceux-ci ont vu ce match décisif leur échapper, comme les trois autres qu’ils ont perdus, par la faute...

Le HCC est en vacances. Battus pour la quatrième fois par Rapperswil (1-2), les Chaux-de-Fonniers ne verront pas la finale des play-off de LNB. Au final, les Saint-Gallois remportent cette série sur la marque sans appel de 4-1. Et ce goût d’inachevé qui restait dans la bouche des hommes d’Alex Reinhard. Ceux-ci ont vu ce match décisif leur échapper, comme les trois autres qu’ils ont perdus, par la faute d’erreurs autant impardonnables que décisives.

Encore une fois hier soir, les Chaux-de-Fonniers ont payé comptant deux errements défensifs. Un puck qui traîne pour Rizzello (16e) et une relance tout simplement suicidaire de Hecquefeuille dont a profité Hügli (32e) ont suffi à des Saint-Gallois d’une justesse et d’une froideur qui n’en fait pas un finaliste au rabais. «C’est la loi du sport. Il faut savoir l’accepter et sortir la tête haute. Sur les 24 équipes de ligue nationale, seules deux sont contentes au final. Nous n’en ferons pas partie, mais nous avions les moyens d’aller plus loin», relevait le capitaine chaux-de-fonnier, Loïc Burkhalter.

Dans l’indifférence

Déçu mais lucide, «Louis» n’avait pas besoin de chercher très loin ce qui a empêché la troupe des Mélèzes d’aller plus loin. «Ils marquent deux buts aujourd’hui, sur autant de cadeaux. Ce n’est pas ce soir que nous perdons la série, mais Rapperswil a su jouer de manière plus simple, sans se compliquer la tâche. Tous les détails ont tourné en notre défaveur, mais le fait de devoir toujours patiner après le score nous a coûté trop d’énergie, tant mentalement que physiquement.»

Effectivement, pour la cinquième fois en autant de matches contre les Saint-Gallois – la neuvième sur dix matches de play-off! – les Chaux-de-Fonniers ont concédé l’ouverture du score. Et comme souvent, à chaque fois qu’ils sont revenus au score, ils n’ont pas su surfer sur la vague. Par inattention ou, aussi, à cause de pénalités largement évitables qui coupent les jambes. «L’histoire de cette série s’est répétée aujourd’hui. Nous ne pouvons pas gagner en ne marquant qu’un seul but. Souvent, nous sommes revenus, mais nous concédons encore ce but juste après avoir égalisé. Nous voulions ne pas avoir de regrets, mais il y en a énormément», relevait Dominic Forget, seul buteur chaux-de-fonnier. «Il faut donner du crédit à Rapperswil, qui a su faire preuve de réalisme.»

Le HCC avait bien empoigné son match, tournant autour du but d’un Nyffeler qui a soigné ses statistiques, tentant sa chance plus souvent qu’à son tour. «Nous n’avons pas manqué d’idées, mais les pénalités nous coûtent très cher», précisait un Alex Reinhard forcément dépité.

Toutefois, cette domination ne trouvait pas d’écho au tableau d’affichage et l’ouverture du score d’un visiteur offensivement inexistant jusque-là, allait donner la vilaine impression que ce HCC-là n’y arriverait pas. Pire, qu’il n’avait plus les ressources pour renverser la situation. «Nous avons failli en équipe dans cette série», relevait encore Dominic Forget. «Nous n’étions pas moins forts que Rapperswil, mais nous avons toujours mal commencé nos matches», prolongeait Loïc Burkhalter.

Plus inquiétant encore, cette élimination s’est vécue dans une ambiance difficile, qui frisait l’indifférence générale. «J’ai eu peur qu’ils égalisent», relevait un supporter. La marche était peut-être tout simplement trop haute.

Fabian Ganz assez sérieusement blessé

blessé Sorti dimanche dernier à Rapperswil en fin de deuxième tiers, Fabian Ganz n’est plus apte pour une durée assez conséquente. En effet, le diagnostic concernant le défenseur fait état d’une côte cassée, deux fêlées et d’une perforation d’un poumon.

amochés Avant la partie, certains supporters chaux-de-fonniers cherchaient à savoir pourquoi leurs protégés peinaient à montrer le même visage que lors de certaines périodes du tour qualificatif. Ainsi, les blessures dont ont souffert Burkhalter, Eigenmann et Muller, les obligeant à jouer avec une visière complète, constituait un embryon d’explication.

changement Jeff Tomlinson, entraîneur de Rapperswil, est, semble-t-il, adepte de la formule qui veut qu’on ne change pas une équipe qui gagne. Ainsi, par rapport à celle qui avait facilement dominé les débats, le mentor saint-gallois s’est contenté de remplacer Bader par Schmutz, de retour de maladie.

optimiste Le HCC ne voulait bien sûr pas se retrouver en vacances après cet acte V. Ainsi, le préposé a clos la traditionnelle conférence de presse d’avant-match par un sonnant «à dimanche», synonyme de septième match.

affluence 3812 au premier acte, 3743 au troisième et un tout petit 2819 hier soir pour la cinquième levée de cette demi-finale, l’appel des dirigeants chaux-de-fonniers n’a pour le moins pas été entendu. Si certains «rêvaient» de voir 4000 âmes prendre le chemin de la patinoire, ils se sont mis le doigt dans l’œil bien comme il faut. Est-ce à dire que les supporters n’y croyaient plus? C’est en tous les cas un chiffre bien triste pour un tel enjeu.

 

La Chaux-de-Fonds - Rapperswil 1-2 (0-1 1-1 0-0)

Mélèzes: 2819 spectateurs.

Arbitres: Oggier, Weber; Altmann et Kehrli.

Buts: 16e Rizzello (Aulin) 0-1. 28e Forget (Hecquefeuille, Meunier, à 5 contre 4) 1-1. 32e Hügli 1-2.

Pénalités: 7 x 2’ (Meunier, Zubler, Carbis (3x), Hostettler, Stämpfli) contre La Chaux-de-Fonds; 4 x 2’ contre Rapperswil.

La Chaux-de-Fonds: Wolf; Hecquefeuille, Hostettler; Jaquet, Stämpfli; Zubler, Eigenmann; Erb; Sterchi, Meunier, Muller; Leblanc, Forget, Grezet; Carbis, Burkhalter, Dubois; Rattaggi, Bonnet, Keller.

Rapperswil: Nyffeler; Geyer, Blatter; Sataric, Maier; Grossniklaus, Molina; Büsser; Profico, Aulin, Rizzello; Hügli, Knelsen, Casutt; Hoffmann, Studer, Schmutz; Hüsler, Mason, Vogel.

Notes: La Chaux-de-Fonds joue sans Ganz, Hasani, Hobi, Eriksson, Mondou (blessés), DeSimone (étranger en surnombre), Vuilleumier, Tschantz, Willemin ni Boehlen (surnuméraires), mais avec Keller et Rattaggi (licence B de Winterthour et Zoug Academy); Rapperswil sans Altorfer (suspendu), Frei, Brandi, Zanzi, Sieber, McGregor (blessés), Hutchings (étranger surnuméraire), Schaub, Gurtner, Bader ni Auriemma (surnuméraires), mais avec Molina (licence B, Ticino Rockets). Temps morts demandés par Rapperswil (37’53’’) et La Chaux-de-Fonds (59’53’’), qui joue sans gardien entre 59’00’’ et 60’00’’. Arnaud Jaquet et Antonio Rizzello sont désignés meilleur joueur de chaque équipe.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top