HC La Chaux-de-Fonds
 16.03.2017, 00:01  

Vers un rajeunissement au HCC

Abonnés
chargement
A l’image d’Arnaud Jaquer, ici à genou, le HCC devra se relever pour repartir du bon patin la saison prochaine.

 16.03.2017, 00:01   Vers un rajeunissement au HCC

Par julián Cerviño

HOCKEY SUR GLACE - Après son élimination, le club chaux-de-fonnier tourne la page.

«Pour arriver en finale et viser un titre, il faut que les planètes soient bien alignées.» Alain Dubois, président du HCC, est abattu par l’élimination de «son» équipe en demi-finale, sans tout remettre en question. Comme les principaux dirigeants du club et son entraîneur, ce chef d’entreprise va avoir du mal à digérer l’élimination subie mardi en demi-finale des...

«Pour arriver en finale et viser un titre, il faut que les planètes soient bien alignées.» Alain Dubois, président du HCC, est abattu par l’élimination de «son» équipe en demi-finale, sans tout remettre en question. Comme les principaux dirigeants du club et son entraîneur, ce chef d’entreprise va avoir du mal à digérer l’élimination subie mardi en demi-finale des play-off de LNB contre Rapperswil (4-1 dans la série). Mais, avec son staff, il est déterminé à tourner la page pour aller de l’avant.

«Tout n’est pas à jeter dans notre saison, de loin pas», reprend Alain Dubois. «Rapperswil ne nous était pas forcément supérieur dans le jeu, et nous avions les moyens d’aller plus loin. Hélas, la chance n’était pas de notre côté, surtout lors des deux premiers matches (8 poteaux), et il est ensuite devenu trop simple pour cette équipe de jouer contre nous.» Hyper efficaces, les Saint-Gallois ont su profiter des cadeaux chaux-de-fonniers.

«Pas à la rue»

Les trop nombreuses pénalités (lire ci-contre), les mauvaises entames de match en séries (4-11 au bilan du premier tiers!) et les prises de risques inconsidérées ont coûté cher. Est-ce la faute de l’entraîneur? «Nous avions un plan de match, et certains joueurs ne l’ont pas toujours respecté», répond Alex Reinhard. «Nous avons donné à chaque fois des consignes claires sur ces sujets», assure Christian Weber, directeur sportif et entraîneur assistant. Le hic est que les erreurs ont été commises par des joueurs d’expérience. Kevin Hecquefeuille en tête.

Au niveau de l’attitude, contrairement à l’année passée, les dirigeants n’adressent pas de reproches à leurs joueurs. «Les gars ont tout tenté et présenter de bonnes choses durant la saison», se félicite Gérard Scheidegger. «Nous avons atteint nos objectifs minimaux, notre saison nous a donné satisfaction. Nous avons juste un goût d’inachevé parce que nous avions les moyens d’aller plus loin et que nous nous faisons éliminer de façon trop sévère. Nous ne méritions pas de nous faire sortir sur un tel score (4-1) car nous n’étions pas à la rue sur la glace.»

Alex Reinhard confirmé

En tous les cas, le poste de l’entraîneur du HCC n’est pas remis en question, quoi que certains en disent. «Pour l’instant, Alex Reinhard est sous contrat jusqu’en 2018 et confirmé dans ses fonctions», corroborent Alain Dubois et Gérard Scheidegger. Christian Weber ne remet non plus pas en cause les qualités de son collègue.

Le Zurichois n’est pas le seul à penser que les blessures successives (Ganz, Hobi, Burkhalter, Eigenmann) ont pesé lourd dans la balance. «J’ai l’intime conviction que quelque chose s’est déréglé quand nous avons déploré ces blessés», ajoute Gérard Scheidegger. «Les problèmes avec les étrangers n’ont rien arrangé. Ce n’est pas une excuse, mais une explication.»

Le coup le plus dur a sans nul doute été le forfait d’Adam Hasani, commotionné depuis le troisième match contre Viège. «Cela nous a fait mal», reconnaît Alex Reinhard. «Ce joueur apporte beaucoup de vitesse et de qualité dans notre jeu.» Le vide laissé par le futur Genevois a eu des conséquences sur le rendement de ses compères Jérôme Bonnet et, surtout, Devin Muller. «J’ai toujours pensé que cette triplette était capable de faire la décision», relève Alain Dubois.

Si l’indisponibilité d’Hasani a été impossible à combler, son départ sera tout aussi difficile à oublier. Et là, on se tourne vers l’avenir. Même si l’élimination en demi-finale génère «une immense frustration», comme le dit le président Alain Dubois, le HCC se doit d’aller de l’avant. Avec le départ de cinq attaquants, dont deux trentenaires (Meunier, Leblanc), le club des Mélèzes entend saisir l’occasion pour rajeunir son contingent, qui comprend encore des joueurs d’expérience (Burkhalter, Forget, Bonnet, Hostettler...).

«Besoin d’insouciance»

Sur la base du seul engagement annoncé – celui de Vincenzo Küng (23 ans) – les Abeilles se dirigent vers une cure de jouvence. «Nous avons besoin d’insouciance», estime Alex Reinhard. «Il nous a parfois manqué un second souffle dans les moments importants, et il s’agit d’en trouver avec des jeunes», complète Alain Dubois. Les fruits de cette démarche devraient tomber bientôt (lire ci-dessous).

Cette nouvelle escouade devra partir du bon patin afin de tenter de faire oublier la déception actuelle. «Elle est d’autant plus grande que nous avions nourri de très grands espoirs», se lamente Alex Reinhard. Après une petite semaine d’entraînement et la vente aux enchères des maillots (la semaine prochaine), les joueurs du HCC repartiront au combat à mi-mai afin d’être prêts en septembre (reprise le 15).

Trois nouveaux attaquants presque sous contrat

Transferts Le HCC ne devrait pas tarder à annoncer les arrivées de plusieurs joueurs ces prochains jours. Trois attaquants sont presque sous contrat selon le directeur sportif Christian Weber. Plusieurs joueurs de Martigny sont aussi sur le marché à la suite de la réduction de budget drastique annoncée du côté du Forum d’Octodure (de 5 millions à 2,5 millions de francs). Il n’est pas interdit de penser qu’un joueur tel que Melvin Merola puisse revenir aux Mélèzes. Mais on n’en est pas encore là. Plusieurs jeunes tels que Lucas Boehlen, Esteban Willemin, Matthieu Tschantz ou Elton Shala devraient faire partie du cadre élargi et recevoir une licence B en Swiss Regio League ou en première ligue. Thomas Hofmann est appelé à devenir un vrai titulaire, au même titre que Jaison Dubois cette saison.

étrangers Le HCC est à la recherche d’un deuxième étranger pour la saison prochaine (Forget est sous contrat jusqu’en 2018). A priori, Kevin Hecquefeuille, Phil DeSimone et Henrik Eriksson n’entreraient pas en ligne de compte pour occuper ce poste. Le Suédois (longtemps blessé) pourrait, toutefois, bénéficier d’une deuxième chance. Le profil de l’attaquant recherché correspond en tout cas au sien: buteur, ailier et droitier.

Affluence Comme signalé hier dans nos colonnes et ci-dessus, l’affluence aux Mélèzes lors de ces play-off n’a pas atteint des sommets. «C’est vraiment dommage qu’on n’arrive pas à au moins à 3500 spectateurs pour un match décisif comme celui de mardi (2819 personnes annoncées)», déplore le président Alain Dubois. «Nous avons pourtant tout fait pour que notre club redevienne attractif. Notre public a cédé au découragement. Cela démontre encore une fois le caractère défaitiste des Chaux-de-Fonniers.» Cette attitude souvent négative est loin d’aider les joueurs sur la glace. Mais bon, quand on paie, on a le droit de râler...

Finances Il est encore trop tôt pour tirer un bilan financier définitif de cette saison, le match international Suisse-Danemark du 26 avril sera aussi comptabilisé dans cet exercice, mais Gérard Scheidegger estime que le club sera «proche de l’équilibre». Avec un budget de 4,8 millions de francs, ce n’est pas rien.

Juniors Les choses évoluent concernant la future collaboration entre le Mouvement juniors du HCC et les dirigeants de la première équipe (la SA). On se dirige vers une fusion des deux entités aux niveaux techniques, sportifs et administratifs, tout en conservant deux structures juridiquement distinctes. Un organigramme commun sera bientôt mis en place. L’objectif recherché avec l’engagement de Christian Weber voici une année semble pouvoir être atteint. Tout cela reste à confirmer et à peaufiner, mais comme le disent Gérard Scheidegger et Alain Dubois: «On va dans le bon sens.»


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top