NUC
 05.07.2017, 08:44  

Le NUC tient son trio d’étrangères

Abonnés
chargement
L’entraîneur Silvan Zindel et son "board" ont décidé de miser sur trois joueuses américaines la saison prochaine.

 05.07.2017, 08:44   Le NUC tient son trio d’étrangères

volleyball - Les dirigeants neuchâtelois du NUC ont jeté leur dévolu sur trois Américaines pour atteindre leurs objectifs élevés.

Avec l’engagement des trois nouvelles étrangères, le contingent du NUC, version 2017-2018, est désormais complet.

Les dirigeants neuchâtelois ont signé pour une saison les Américaines Tiana Dockery (ailière, 24 ans), Morgan Bergren (passeuse, 24) et Cassidy Pickrell (ailière, 23). Les trois grands atouts de Silvan Zindel arriveront en Suisse quelques jours avant le début de la préparation, autour du 20 août. Trois étrangères, trois Américaines.

Le critère national...

Avec l’engagement des trois nouvelles étrangères, le contingent du NUC, version 2017-2018, est désormais complet.

Les dirigeants neuchâtelois ont signé pour une saison les Américaines Tiana Dockery (ailière, 24 ans), Morgan Bergren (passeuse, 24) et Cassidy Pickrell (ailière, 23). Les trois grands atouts de Silvan Zindel arriveront en Suisse quelques jours avant le début de la préparation, autour du 20 août. Trois étrangères, trois Américaines.

Le critère national a-t-il pesé dans la balance au moment de choisir les mercenaires qui – on l’espère – illumineront la Riveraine? «Pas du tout», précise d’emblée le coach Saint-Gallois du NUC. "Toutefois, il est vrai que la maîtrise de l’anglais (réd: à défaut de l’allemand ou du français) est autant importante que leurs compétences sportives. Je dois pouvoir communiquer avec mes joueuses, comme mes joueuses doivent pouvoir le faire entre elles. Cela facilite leur intégration et leur relation sur et hors du terrain."

Après avoir évolué à Porto Rico et en Suède, Tiana Dockery sera appelée à remplacer Michaela Reesor au poste 4 (pointu), rentrée au Canada. "Elle n’est pas très grande (1m78), mais compense par une grande élévation. Avec son service puissant et sa constance offensive, elle apportera beaucoup dans notre jeu", explique Silvan Zindel, séduit aussi par la personnalité de la Texane. "Tiana est extravertie et toujours positive. Elle va, j’en suis sûr, transmettre son énergie à l’équipe."

Tiana Dockery. Crédit: SP

"Elles vont assurer le spectacle"

Morgan Bergren arrive également de Scandinavie où elle a disputé la deuxième partie du championnat suédois. "Elle a connu des supers saisons aux Etats-Unis, mais n’a pas réussi à retrouver son niveau là-bas en raison de son arrivée tardive et des conditions d’entraînement pas optimales. Elle possède un potentiel incroyable", assure le citoyen de Sargans.

Selon lui, l’ancienne étudiante de l’Université du Kentucky est une passeuse "très active et très offensive". Elle succède à une autre Américaine, Madison Bugg, qui a décidé de poursuivre sa carrière en Allemagne.

Morgan Bergren. Crédit: SP

Plus jeune des trois étrangères – à 23 ans, la Texane a terminé ses études à l’Université d’Arizona –, Cassidy Pickrell devra "ramener beaucoup de points", à l’instar de la top-scorer Elizabeth Campbell, partie en Corée du Sud. "Elle est dotée d’un bras puissant", prévient Silvan Zindel avant de conclure. "Ces trois joueuses vont assurer le spectacle."

Des comptes bénéficiaires et des statu quo

Petit bénéfice Malgré une élimination en quart de finale contre Guin en championnat, le NUC a dégagé un bénéfice de quelque 10'000 francs sur un chiffre d’affaires de 700'000 fr. La situation financière est saine, mais les dirigeants entendent consolider les fonds propres du club.

On ne change pas... une équipe qui gagne. Lors de l’assemblée générale du club jeudi, les membres du club ont reconduit le «board» – le bureau stratégique – pour deux saisons dans sa composition traditionnelle: Jo Gutknecht (présidente), Antoine Benacloche (vice-président), Christophe Gardet (directeur financier) et Silvan Zindel (directeur sportif). Les cinq membres du comité central (Jean-Pierre Schwab, Jean-Marc Sandoz, Salomé Dagon, Sandrine Schreyer et Amandine Volpato) ont été réélus pour une année.

Staff identique Silvan Zindel continuera toujours de s’appuyer sur l’assistance de Laura Girolami, ainsi que du préparateur physique et statisticien Filipe Carrasco Soares. L’ex-libero du NUC et le Portugais ont rejoint le staff neuchâtelois en 2016.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

VOLLEYBALLLe NUC ira au Danemark en Coupe d'EuropeLe NUC ira au Danemark en Coupe d'Europe

VOLLEYBALLLe contingent helvétique  du NUC est déjà sous toitLe contingent helvétique  du NUC est déjà sous toit

Top