Raiffeisen Trans
 21.04.2017, 00:01  

Des organisateurs opportunistes

chargement
Des organisateurs opportunistes
Par julián cerviño

VTT - La Raiffeisen Trans innove dans son parcours en profitant des circonstances.

«Nous avons fait d’une pierre deux coups.» Cette phrase, Christophe Otz, l’a prononcée au moins deux fois lors de la présentation de la 24e édition de la Raiffeisen Trans. Profitant des circonstances, les organisateurs de SportPlus se sont montrés opportunistes pour définir deux nouveaux sites d’étape pour cette année. D’autres nouveautés sont annoncées.

Le coup d’envoi de cette 24e édition sera donné à Chaumont le mercredi 31 mai. Pourquoi? C’est tout simple, le samedi suivant (le 3 juin) SportPlus organisera la course pédestre Cressier-Chaumont. «Nous recherchons toujours de nouveaux endroits et celui-là s’y prête bien», déclare Christophe Otz. «Nous en profiterons aussi pour installer nos infrastructures un peu avant Cressier-Chaumont.»

Une autre opportunité a été saisie à Boveresse, grâce au FC Môtiers. Ce club, qui accueillera aussi la deuxième étape du BCN Tour mercredi prochain, dispose de ses propres tentes. Il en installera une pour la Fête de l’absinthe le 17 juin à Boveresse. Une occasion en or pour mettre sur pied la troisième étape de la Raiffeisen Trans le 14 juin. «C’est un nouveau lieu et une bonne opportunité pour proposer un nouveau parcours», se réjouit Christophe Otz. Le tracé de cette étape vallonnière est loin d’être définitif, comme la plupart de ceux de cette édition. «Nous attendons encore certaines autorisations et les choses peuvent évoluer en fonction des circonstances», note Christophe Otz. Voilà pourquoi les distances et les dénivelés sont annoncés à titre indicatif (lire encadré).

Pour les étapes des Ponts-de-Martel et du Quartier, les parcours ne seront non plus pas similaires aux années précédentes. Seul le rendez-vous final à la Rouvraie sera identique à ceux de 2016 et 2015. «C’est une classique sur laquelle les coureurs aiment bien avoir des repères», glisse Christophe Otz.

Désormais, les participants, même les enfants, peuvent souscrire (pour 4 francs) une assurance annulation lors de leur inscription en ligne (et uniquement en ligne). Une compagnie privée se chargera de la gestion des cas particuliers. Les inscriptions sont possibles en ligne (jusqu’à 9h le jour de la course), par poste ou virement bancaire. Le bureau de course sera ouvert chaque jour de course de 15h à 19h. Lors de la première étape, on pourra y retirer sa plaque de cadre avec son prénom à condition de s’être inscrit en ligne jusqu’au 18 mai. Les plaques perdues ou oubliées seront remplacées avec un coût supplémentaire de 20 francs. Ce prix a été augmenté en raison des nombreux cas de pertes ou d’oublis.

Au niveau digital, l’application permettra d’enregistrer dix dossards par concurrent au lieu de trois ou quatre. Ce moyen de communication fonctionne bien et permet aussi de consulter les nouvelles issues du flux de la page facebook de l’épreuve. Autres nouveautés, un linge en microfibres sera offert à chaque concurrent au lieu du T-shirt traditionnel; un nouveau maillot jaune digne des pros a été confectionné par un des partenaires de l’épreuve.

L’édition 2016 marquée par un climat très humide a débouché sur une légère baisse de fréquentation (voir graphique ci-dessus). «Je ne m’inquiète pas du tout, je suis même très content de la participation en fonction des conditions de l’année dernière», assure Christophe Otz. «Il n’y a pasbeaucoup de courses régionales se déroulant le week-end qui ont plus de participants que nous.» Les organisateurs espèrent toute de même que la météo sera plus clémente ce printemps.

Grâce à l’implication de son sponsor principal, la Raiffeisen Trans aura l’honneur d’accueillir Nicolas Siegenthaler le mercredi 7 juin aux Ponts-de-Martel. L’entraîneur de plusieurs vététistes chevronnés, dont le champion olympique Nino Schurter, donnera une conférence lors de la troisième étape. L’horaire sera indiqué en temps voulu.

vers une évolution pour le tour du lac

Christophe Otz n’en finit pas de multiplier ses activités sur la région neuchâteloise. Sa société Sportchrono va ainsi assurer le chronométrage et la gestion des inscriptions du Tour du lac de Neuchâtel dont la dénomination sera désormais Raiffeisen Tour du lac de Neuchâtel. Les négociations avec l’organisateur de cette cyclosportive, Richard Chassot patron du Tour de Romandie, pour étendre cette collaboration sont en cours et devraient aboutir rapidement.

Christophe Otz ne cache pas qu’il souhaite faire «évoluer» cette épreuve. «Nous espérions effectuer certains changements cette année, mais nous attendrons 2018», affirme-t-il. «Nous n’avons pas encore reçu toutes les autorisations pour certains passages.» Un concept innovateur et ambitieux est à l’étude.

En attendant cette future évolution, on note un premier changement puisque cette course ne partira plus de l’esplanade de la Maladière mais de la place du Port le dimanche 4 juin. Les inscriptions sont ouvertes (sur www.tourderomandie.ch) et des rabais sont proposés pour les 500 premiers inscrits.

Première étape: mercredi 31 mai à Chaumont (au terrain de football), environ 17 km, environ +520 m (collaboration: RUN).

Deuxième étape: mercredi 7 juin aux Ponts-de-Martel (patinoire du Bugnon), environ 20 km, environ +520 m (collaboration: Union sportive des Ponts-de-Martel).

Troisième étape: mercredi 14 juin à Boveresse (au village), environ 19 km, environ +520 m (collaboration: FC Môtiers).

Quatrième étape: mercredi 21 juin au Quartier, environ 16,5 km, environ +430 m (collaboration: Société de cavalerie du Locle).

Cinquième étape: mercredi 28 juin à Bevaix (la Rouvraie), environ 16 km, environ +500 m (collaboration: fondation de la Rouvraie).


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top